Chicago Blood

Quand le jeu devient réalité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans le Stade [PV Julian]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Dim 18 Mai - 18:29

[J'vais compter le temps que je vais mettre pour te répondre.. .lol.. top départ! 16:56]

Alors que Julian lui tendait l'autre main, histoire d'avoir un deuxième petit bisou bruyant, elle regarda et découvrit que oui, il essayait d'en profiter. Après tout, qui pourrait lui en vouloir?! Personne sûrement... Il sourit en voyant sa réaction.

Qui ne tente rien n'a rien comme on dit!

Et c'était vrai. Elle lui ébouriffa les cheveux. Il n'était pas du genre à ce que cela le gêne donc il rigola lorsqu'elle le lui fit. Il la regarda, elle souriait encore, et il ne s'en lassait pas. [que c'est beau!] Mais alors qu'elle le fixait, d'un coup, elle détourna son regard. Il ne comprit pas trop pourquoi d'ailleurs, mais bon, il préféra ne rien demander.

Elle lui dit ensuite qu'elle aurait presque envie de se casser le pied pour pouvoir faire la course de chaises roulantes avec lui! Il rigola en entendant ses propos. Qu'est-ce que cela voulait dire?! Sûrement qu'une course de chaises roulantes ne se refuse pas... ça ne pouvait être que la seule explication. What else?! Rien... sûrement rien... c'était bien ça.

J'ai quelques doutes quand même... une fille qui grimpe aux murs... elle doit être un peu sado sur les bords quand même!!

Il éclata de rire. Allait-elle faire la petite blonde en colère?! Mystère et boule de gomme! Toujours est-il qu'après qu'il lui ait tapoté le nez, elle fit de même sur sa joue en lui demandant d'ou il lui touchait le nez. Il lui sourit...

Et toi, d'où tu me touches la joue?! Et que je sache, tu ne m'as pas interdit... alors voilà...

Ensuite, à chaques propositions qu'il faisait, elle répondait en disant que soit ce n'était pas assez drôle, et elle avait raison, soit il ne pouvait pas se faire emprisonner, là aussi, elle avait raison. Intelligente cette fille! Elle lui plaisait de plus en plus...

Elle lui dit ensuite qu'elle le mettrait dans la catégorie sourire waouh parce qu'il avait encore fait son sourire charmeur, même si ce n'était pas fait exprès... elle ajouta qu'elle doutait que le quadra soit séduit par cela. Il la regarda, puis regarda par terre en répondant,

Et ça tombe bien, c'est pas les quadra que je voudrais séduire...

Mais avant qu'elle ne puisse répondre quoi que se soit, il ajouta,

Ta mère a eu bon goût... Baboche, c'est pas top top comme prénom! Mais Kenzie, c'est joli!

*Tout comme toi* pensait-il, mais il ne l'ajouta pas. Il releva la tête pour la regarder. Elle était en train de rire parce qu'il lui avait piqué sa réplique à elle. Elle n'avait pas le monopole du vol de paroles! Il la vit croiser ses bras et pencher la tête. Ce qu'elle pouvait être mignonne! Elle lui dit qu'elle pourrait être plus sympa s'ils se voyaient plus de fois qu'entre les cours, en ajoutant qu'il était super comme gars.

Oh mais demoiselle, vous auriez pu le dire avant! il sourit, je serais plus que ravi de passer du temps avec toi char... enfin, avec toi...

Alors qu'il lui avait avoué qu'il avait teint les cheveux de deux filles, elle avait eu l'air surprise, et c'est pourquoi il lui avait demandé à quoi elle s'attendait... elle lui dit alors qu'elle pensait être la première, et son petit air théâtral n'échappa pas à Julian.

Tu seras la première qui n'est pas de la famille à qui je le fais! Et puis si je l'avais pas déjà fait, tu ne me laisserais pas le faire, alors je ne regrette rien!!!!

Il avait lui aussi prit un air théâtral, elle n'était pas la seule à savoir le faire quoi! Alors qu'il avait laché qu'il n'oserait rien faire contre une aussi jolie fille et qu'il se mettait à rougir, Kenzie eut l'air de ne pas avoir remarqué. *Dommage!*. Alors pour toute réponse, il se contenta d'un

Je suis un homme de confiance... [phrase bâteau!!!]

Elle lui expliqua alors pourquoi il intimidait autant les filles. Selon elle, c'était parce que c'était un gars qui en jette, et que les filles auraient peur de ne pas être à la hauteur. Il sourit en entendant cela...

Mouais.. je ne suis pas convaincu.. je suis un mec comme les autres quoi... ya pas besoin d'être à la hauteur! Juste d'être soi-même... et ça, je pense que se n'est pas trop difficile...

Sans faire exprès, Julian avait avoué qu'il recherchait une fille un peu comme Kenzie... malheureusement pour lui, cela n'avait pas échappé à la jeune fille, mais heureusement, elle avait prit la chose à la rigolade. Il s'attendait presque à ce qu'elle lui sorte un *non mais tu sais, on est amis! ça me convient!* mais non. Sa réponse en devenait encore plus ambigue et Julian ne savait plus trop quoi penser. Toujours est-il que selon la jolie blonde, il faudrait plusieurs filles comme elle pour obtenir tous les critères. Allait-il oser?! Non... si... aller, de toutes façons, il n'avait rien à perdre à part un peu de fierté...

Bah alors c'est toi qu'il me faut!

Il rigola comme pour dire que c'était ne blague, mais son rire était gêné, donc l'effet n'y était pas trop... Il la regardait du coin de l'oeil pour essayer de déceler ce qu'elle pensait, mais jusqu'à présent il n'y était pas parvenu. Peut-être était-ce le moment ou il y arriverait?! Mais il n'osait pas la regarder en face non plus, il était un peu intimidé. En faite, il attendait une réponse et il espérait qu'elle serait... favorable..

Elle lui dit ensuite qu'elle le verrait bien sur les plages de Californie en maillot rouge et avec la bimbo blonde lui courrant derrière. Bien sûr, il tenterait de s'échapper d'elle... elle rigolait... et lui aussi...

Ah ben forcément.. les filles comme ça, je ne supporte pas... j't'ai dit.. j'aime les filles intelligentes.. et naturelles!!

Cette fois, il n'ajouta pas le *un peu comme toi*... Il voyait qu'elle était presque gênée, alors il lui ébouriffa légèrement les cheveux... Pendant ce temps, elle lui disait qu'elle allait chercher dès le lendemain dans les petites annonces une maison qui correspondrait à leurs critères... il sourit fièrement...

On va faire un très joli petit coin tous les deux!!!

Alors qu'il lui avait répondu en français que le voyage était à Paris et qu'il était bien prévu, elle lui répondit avec enthousiasme que le français était une langue sexy... il la regarda sérieusement pendant deux secondes, puis il éclata de rire avec elle.

Ya des jours ou je suis content de le parler... qui sait, peut-être que je réussirai à faire craquer une fille avec mon français!!!

Il lui fit un petit clin d'oeil. Lorsqu'ils se mirent à parler de leurs familles, Julian lui avait fait comprendre qu'il adorait sa petite soeur. Kenzie lui répondit qu'elle devait être super si elle était comme lui... il ouvrit de grands yeux en entendant cela. Elle ajouta ensuite que la petite soeur de Julian s'entendrait bien avec son petit frère à elle dans ce cas là. Il sourit.

Ah mais faut voir par rapport à l'âge aussi... ma petite soeur, elle est petite... elle a 6 ans... à ce que j'ai compris, ton frère est un peu plus vieux non?!

Ils se mirent à marcher, et Julian attendait une réponse de la part de Kenzie sur ce "beau prof"... elle faisait durer le suspense décidément, pourquoi mettait-elle autant de temps pour répondre?! Il sentit d'un coup le regard de la jeune fille sur lui, alors il la regarda en retour.

Disons, je suis mignon... et je suis ton prof de français...

Alors qu'ils marchaient, il lui avait en quelques sortes avoué à quoi ressemblait son passé. Il redoutait ce moment, car ce n'était pas facile d'avouer ce genre de choses. Mais Kenzie l'avait simplement remercié de lui avoir fait confiance. Il la regarda dans les yeux, un peu surpris par cette réponse. Elle lui avait prit sa main qu'elle relacha ensuite pour passer son bras sous le sien. Il était un peu étonné, mais content, elle ne réagissait pas mal. Elle lui demanda ensuite si sa soeur avait subit la même chose...

Non... oh la... non... jamais je ne l'aurais laissée subir ça... je me suis interposé, ma mère aussi. Non.. ma petite soeur, personne ne la touche... c'est pas possible...

Il avait presque envie de pleurer en disant cela, imaginer sa petite soeur assommée par les lourdes mains de son père, c'était impensable pour lui, c'est pour cela qu'il s'était interposé, puis qu'il avait décidé de fuire avec sa mère et sa soeur. Alors qu'elle lui tenait le bras, il lui prit la main, comme pour la remercier de réagir comme elle le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Dim 18 Mai - 22:21

[moins d'une heure ! clap clap xD]

Alors qu'elle l'avait traité de profiteur, il sourit et lui dit que qui ne tendait rien n'avait rien. Pas faux, mais pour le coup, il n'avait rien eu non plus Razz. Il rigola quand elle lui ébouriffa les cheveux. Tant mieux, elle n'avait pas pensé mais y'avait des gens qui n'aimaient pas ça xD, et heureusement pour elle, vu qu'elle adorait ébouriffer les gars.. Chacun son truc en même temps.

Elle lui avait ensuite dit qu'elle se casserait le pied exprès mais lui avait dit qu'elle rigolait, qu'elle n'était pas sado à ce point. Il lui répondit qu'il avait quelques doutes, qu'une fille qui grimpait sur les murs devait forcément l'être. Elle lui tapa légèrement l'épaule, pendant que lui rigolait. Elle fronça les sourcils en croisant les bras.



- J'était jeune et inconsciente,
elle leva les yeux l'air innocent, et puis après tout, ça fait quoi si j'le suis ?

Elle rigola, ça fait qu'elle serait juste bonne à enfermer xD


- Tu me parlerais toujours hein ? Toute façon t'aurais pas trop le choix, si tu refuses, j'continuerais à grimper sur les murs et je risquerais de me faire très mal, tandis que si tu me surveilles, j'pourrais éviter de finir à l'hôpital. Sauf si tu tiens vraiment à ce qu'on fasse des courses de fauteuils roulants, dans ce cas je suis plutôt en danger avec toi..,
elle s'arrêta de parler et rajouta en levant la tête et joignant ses mains, mais que faire ? Quel cruel dilemne !

Elle soupira puis rigola, et là voilà reparti dans un délire pratiquement incompréhensible, mais elle était certaine que Julian serait indulgent à ce niveau. Elle lui avait ensuite tapoté la joue, après qu'il lui ait tapoté le nez, il lui répondit par la même question qu'elle. Elle sourit amusé.


- Je trouve qu'on se répète souvent tu trouves pas ? J'ai des impressions de déjà vu. Et j'avoue je t'es pas interdit pour la simple raison que je pensais que c'était evident,
elle rigola, mais toi j't'autorise à tout faire.

Se rendant compte de ce qu'elle venait de dire, elle fit de grands yeux ronds et se rattrapa.


- Enfin dans le domaine du respectable !


Elle éclata de rire. Et voilà qu'après l'avoir trouvé dingue, puis sado, il pourrait croire qu'elle ait l'esprit mal tourné. En même temps, elle était peut-être toute seule à voir un autre sens à ce qu'elle avait dit. Tanpis, c'était Kenzie, à prendre ou à laisser xD. Elle lui avait ensuite dit qu'il ne risquait pas de séduire le quadra, et il lui répondit en disant que c'était pas le quadra qu'il voulait séduire en regardant par terre, elle s'apprétait à répondre quelques chose, mais il ne lui en laissa pas le temps, il enchaina directement sur le fait que sa mère avait eu bon goût en l'apellant Kenzie.


- C'est gentil.. Juste comme ça, tu tentais de me séduire ?


Elle rigola, elle pensait bien qu'il voulait dire ça, mais qu'il n'était évidemment pas sérieux. Du moins elle pensait pas, mais elle espérait secrètement qu'il l'était. Plus elle lui parlait, plus elle appréciait, et plus il lui plaisait surtout. Elle lui avait ensuite exposé ses conditions pour qu'elle soit beaucoup plus gentille, et il lui répondit que si c'était que ça, il en serait plus que ravi. Elle lui répondit avec un grand sourire. A en croire qu'avec lui, elle faisait que ça. Mais rien que le voir, ça lui donnait envie de sourire, alors qu'il lui dise ça..


- Dans ce cas, j't'invite chez moi, on se mangera des spaguettis bolognaise à l'italienne ! Depuis que j'suis allée dans le restau italien à l'angle de Ve et de la IIIe j'pense qu'à ça.


Elle rigola, elle avait encore jamais essayé de se les faire toute seule, mais ça pouvait pas être trop compliqué. Il lui répondit ensuite avec le même ton théatral qu'elle, qu'elle serait la première qui n'était pas de la famille à lui faire, et qu'il ne regrettait pas de l'avoir déjà fait sinon elle n'aurait pas accepté. Pas bête, c'est qu'il en avait dans le ciboulot en plus d'être canon [bé tiens Razz]


- Ok ça se tient. Je m'entretiendrais avec ta soeur pour savoir comment elle l'avait vécu d'abord.


Elle avait dit ça pour le taquiner, comme si elle avait besoin d'une preuve de plus. Si en plus il pouvait lui éviter de payer une couleur chez le coiffeur, c'était son homme xD. Surtout qu'elle lui avait dit qu'elle lui faisait confiance, et qu'il avait lui même dit qu'il était un homme de confiance. Elle se contredirait presque la miss.


- Quoique... J'préfère m'entretenir après au cas où qu'elle me fasse changer d'avis.


Elle lui lança un regard amusé, avec un petit sourire moqueur, avant de lui effleurer l'épaule. Elle savait pas très bien pourquoi elle avait fait ça d'ailleurs. Mélange entre taper et tapoter ? xD Si elle commençait à plus maitriser ses gestes après ses paroles, ça devenait grave [ptdr, manquerait plus qu'elle le viole sur place xD].


Il ne parut pas convaincu de ce qu'elle disait à son sujet, et pourquoi les filles n'osaient pas aller le voir. Il lui dit d'ailleurs qu'il suffisait de rester soi même.

- Justement, c'est parfois dur de rester soi même face à un beau garçon...Enfin je parle en général quoi. Enfin bref, j'vais arrêter de faire la psychologie féminine, j'suis pas la meilleure placée dans ce domaine, j'suis la fille la plus naturelle du monde !


Elle éclata de rire, sans le vouloir elle venait de lui donner une excuse pour lui montrer qu'elle était la fille qu'il lui fallait. Mais c'était totalement innocent, elle s'en rendit compte après, et se pinca les lèvres style de rien. D'ailleurs, Julian lui dit que c'était elle qu'il lui fallait. Mais il éclata de rire par la suite. Comme quoi, c'était juste pour rigoler qu'il disait tout ça, elle rigola avec lui. [couillone, il rigolait géné -_-" ptdr]


- Oui j'avoue, mais reste à savoir si toi t'es celui qu'il me faut


Elle lui tira la langue, quitte à rigoler à ce sujet, autant mettre le jeu de son côté également. Elle lui avait ensuite expliqué sonimage de lui échappant à Pamela sur la plage. Il rigola en disant qu'effectivement ce genre de fille n'étaient pas son genre, il lui redit qu'il préférait les filles naturelles. Elle faillit lui dire "ouais comme moi" [trop synchro des pensées les deux héhé], mais elle se le garda pour elle, et il lui ébouriffa les cheveux. Elle rigola, et tenta de se les remettre en place. Il lui dit qu'a eux deux ils réussiraient à se faire un petit coin sympa. Elle lacha ses cheveux pas tout à fait à leur place, et lui répondit.


- Ca c'est clair, un vrai petit palace !


Quand elle lui avait dit que le français était vraiment une langue sexy, il lui répondit qu'il était alors fière de le parler, et qu'il pourrait peut-être faire craquer une fille avec ça. Kenzie lui répondit avec un air mystérieux tout en pensant chacun de ses mots.


- En attendant c'est moi qui risque de craquer..


Elle rigola, c'était vrai c'est sûr mais elle ne voulait pas le laisser croire ça. Surtout qu'elle n'était pas certaine que ce soir réicproque alors bon. Elle lui avait ensuite dit que son petit frère pourrait s'entendre avec sa petite soeur, mais Julian lui annonca son âge. 6 ans.


- Ah oui en effet, je vais éviter de lui présenter, lui a 13 ans. Tanpis, je lui trouverais une autre fille,
elle rigola, en même temps en Californie, c'est pas ce qui doit manquer. Attends tu sais qu'à 13 ans, il a déjà eu deux petite copines ! Moi à son âge j'en étais encore à grimper au mur !

Elle éclata de rire, et voilà qu'elle s'enfonçait toute seule maintenant. C'était du joli ça xD. Elle lui avait ensuite finalement avoué qu'elle avait bien dit beau, tout en lui demandant si c'était vrai, il lui répondit qu'il était mignon, et qu'il était son prof de français.


- Et bé on avance, bientôt t'avoueras que t'es beau gosse,
elle lui fit un sourire en coin, et encore après tu deviendras macho, j'ai pas des idées très intelligentes des fois.

Alors qu'ils avaient commencé à marcher, la situation était moins à la rigolade sachant qu'il lui avait dévoilé une part de son mystère. Un père qui frappait son fils, elle lui avait demandé si sa soeur avait subi la même chose. Il lui répondit que non, qu'il l'avait protégé avec sa mère. Elle comprit vraiment à ce moment, que son enfance n'avait pas du tout était belle et joyeuse. Elle baissa la tête en lui serrant le bras. Lui lui avait pris la main. Elle releva la tête et lui sourit. L'imaginer en train de prendre des coups, pour protéger sa soeur, lui fendait le coeur. Elle aurait aimé lui dire quelque chose de réconfortant, mais qu'est-ce qu'on pouvait dire dans ces cas là ? Elle ne voulait pas non plus qu'il croit qu'elle ait pitié de lui, alors que pas du tout, ça lui faisait seulement de la peine, beaucoup de peine.


- Ta soeur a de la chance de t'avoir.


Elle lui dit simplement ça, elle lui lacha le bras, pour le passer autour de son cou [son bras à elle et son cou à lui mdr], elle se leva un peu pour lui faire un bisou sur la joue, et reprit son bras, en le regardant en coin.

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Dim 18 Mai - 23:21

[Je t'applaudis!!!]

Son petit truc n'avait pas marché, mais en même temps, c'était normal, il l'avait mal joué son coup. Il la regardait alors qu'elle lui tapait de nouveau l'épaule. Apparemment, le fait qu'il lui dise qu'elle était un peu sado sur les bords ne lui avait pas trop plu, mais lui, ça l'amusait de la voir froncer ses sourcils comme ça, en croisant ses bras. Il sourit. Après toute sa tirade comme quoi, elle était jeune et inconsciente et que si elle était sado, il devrais quand même lui parler parce que sinon, elle se blesserait par sa faute. Et elle ajoutait qu'elle était peut-être en danger avec lui vu qu'il voulait lui faire faire une course de fauteuils roulants. Il continuait de sourire en l'écoutant parler. Lorsqu'elle lui dit que c'était un cruel dilemme, il prit la parole... mais ce qui sortit était totalement involontaire...

T'es trop choue toi alors... pour ta gouverne, je ne suis pas dangereux... okay, j'admet que j'ai un petit grain, mais à ce que je vois toi aussi!! il lui fit un clin d'oeil... On sera enfermés tous les deux je pense... donc pour répondre à ta question, oui, je continuerais de te parler...

Après qu'il lui ait à nouveau piqué sa réplique, elle lui avoua qu'elle avait une impression de déjà vu. Il haussa un sourcil, et prit un air faussement innocent...

Je ne vois pas de quoi tu parles! Non... on ne se répète pas du tout!!!

Il sourit ensuite...

Je t'ai juste piqué ta réplique, c'est pas grave!!!

Elle lui dit alors qu'elle l'autorisait à tout faire, il la regarda dans les yeux un peu surpris, mais elle enchaina de suite en disant que c'était dans les limites du respectable. Dommage, pendant un cours instant, il s'était dit que c'était peut-être une porte ouverte... Il la fixa sans rien dire pendant quelques secondes, puis il lui dit avec un air amusé

Et... c'est quoi ses limites?! Va me falloir un peu plus de précisions.

C'est à cause de ce genre de répliques là qu'il ne savait pas trop ou il en était avec elle. Un coup, c'était comme si elle était interessée, un coup, comme si elle ne l'était pas du tout. Il essayait un peu par tous les moyens de le savoir, mais il était toujours dans le flou. Peut-être devait-il arrêter d'être subtil?! Kenzie lui tendit une perche en lui demandant s'il tentais de la séduire... pas subtil, mais pas trop rentre dedans. Il détourna son regard, et lui dit assez sérieusement...

Et si c'était le cas, est-ce que ça pourrait fonctionner?!

Voilà. C'était dit. Il sentit son coeur qui battait un poil plus fort qu'avant, mais tant qu'à se prendre une veste, autant que se soit par elle...
Elle l'invita alors à aller manger chez elle, en disant que se serait des spaghettis bolognaise... comble du hasard, le plat préféré de Julian... Il la regarda avec un large sourire...

Comment t'as deviné que j'aime les spaghettis bolognaise?! En plus, ce restau, il est super!! J'y suis allé plusieurs fois... j'adore!!

Il se frotta l'estomac... arf... elle avait trouvé un de ses points faibles. Il n'avait presque plus de secrets pour elle. Il lui dit alors qu'il était content d'avoir teint les cheveux de deux personnes avant elle, sinon elle aurait pu refuser. Elle lui répondit qu'elle devrait parler avec sa soeur pour savoir si elle l'avait bien vécu. Il la regarda à moitié outré, puis elle ajouta qu'il valait mieux qu'elle lui parle après, au cas ou sa soeur tenterait de la dissuader.

Oh tu peux lui parler avant, elle ne te fera pas changer d'avis! Elle me demande encore de recommencer!!! Par contre, si tu pouvais lui dire qu'elle est trop jeune pour se faire une vraie couleur, se serait sympa!!

Il lui fit un petit clin d'oeil. Elle lui effleura l'épaule. Bon, au moins, elle ne l'avait pas tapé cette fois... Pour lui répondre, il fit de même, avec le bout de son nez encore une fois et en lui tirant la langue...
Elle lui expliqua ensuite que c'était dûr de rester soi-même face à un beau garçon... il hocha la tête...

Bon, je comprend qu'on puisse être nerveux face à quelqu'un de... mignon... mais quand même... enfin... peut-être qu'un jour, une fille arrivera à rester naturelle même face à moi...

Alors qu'il lui avait dit que c'était elle la fille qui lui fallait, sans quelle ne sache que c'était un peu ce qu'il pensait, elle lui dit qu'il fallait voir si lui était le mec qu'il lui fallait à elle. Elle lui tira la langue et lui il sourit en entendant cela. [en effet, il rigolait gêné...]
Ah ben alors vas-y... donne -moi tes critères, je te le dirai tout de suite!!!

Après lui avoir ébouriffé ses cheveux à elle, elle tenta de les remettre en place, mais comme elle n'y voyait rien, c'était pas trop réussi... il le fit alors à sa place, d'un air distrait. Mais lorsqu'elle lui dit que c'était elle qui risquerait de craquer pour le français, il arrêta tout mouvement et la regarda. Elle rigolait. Dommage.

Bah qui sait?! Peut-être que oui!!!

L'espoir fait vivre comme on dit... la jeune marieuse qu'était Kenzie dit à Julian qu'en effet, c'était un peu bête de présenter son frère à sa soeur vu la différence d'âge. Elle ajouta qu'à 13 ans, il avait déjà eu deux petites amies. Il commença à rigoler, mais lrosqu'elle ajouta qu'elle à cet âge là, elle grimpait les murs, il rigola de plus belle.

Et moi je jouais à Zelda... c'est pas mieux!!!

Ensuite, elle se moqua un peu de lui en disant que dans quelques temps, il avouerait qu'il était beau gosse et qu'après il deviendrait macho... lui macho?! Non... il n'aimerait pas être vu comme cela.

T'auras qu'à m'empêcher de devenir macho!!!

Après qu'il lui ait dit que sa soeur avait réussi à échapper aux coups de son père, il remarqua qu'elle ne savait pas trop quoi dire... c'était normal en même temps, mais de toutes façons, il n'y avait rien à dire. Il vit qu'elle levait la tête et qu'elle lui souriait. Puis, elle dit que sa soeur avait de la chance de l'avoir. Il sourit. Puis, il la regarda qui passait son bras autour de son cou et qu'elle lui faisait un petit bisou sur la joue.

Que me vaut cet honneur?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mar 20 Mai - 23:11

Après lui avoir fait sa longue tirade que apparamment, Julian avait suivi jusqu'au bout ^^, il lui dit qu'il n'était pas dangereux de toute façon. Il avait juste un grain et il précisa qu'apparamment elle aussi. Elle rigola, et aqcuieçat modestement avec la tête. Il lui fit un clin d'oeil, en rajoutant qu'ils seraient enfermé tous les deux, et donc pour répondre à sa question, il lui parlerait toujours. Kenzie choisit cette opportunité pour le taquiner un peu plus.

- Attends, tu me parleras toujours pour pas être tout seul dans l'asile ?


Elle rigola, puis elle reprit ce qu'il avait dit au départ. Il lui avait dit t'es trop chou, chose qu'elle n'avait pas repris dès le départ, vu qu'il avait enchainé sur le reste. Mais elle pouvait pas laisser passer une occasion de dire une connerie.


- Et t'as dis que j'suis choue ? J'aurais plutôt dit sexy ou magnifique mais chou c'est un peu petit,
elle rejeta exagérément les cheveux en arrière puis éclata de rire, décidément ça me va pas du tout de dire ça. J'ai beau m'entrainer j'arriverais jamais à être une garce !

Elle rigola, en même temps, jamais de la vie elle aimerait en être une. Du genre de ces pimbèches, roulés à la taille XXS, et roulant du cul à longueur de journée, non merci.

Alors qu'il lui avait piqué une de ses répliques, et qu'elle avait fait la remarque pour rigoler qu'ils se répétaient un peu, Julian feigna de ne pas savoir de quoi elle parlait. Ce qui l'amusa, elle lui fit une tête du genre "mais oui je te crois", et il rajouta qu'il lui avait juste repris sa réplique, que c'était pas grave. Elle lui refit la même tête, puis elle lui sourit.



- Non c'est pas grave, j'te pardonne juste parce que j'ai piqué la tienne tout à l'heure hein.


Ensuite elle lui avait dit que lui pouvait tout faire, mais elle s'était bien vite rattrapé et heureusement car il l'avait regardé assez surpris. Elle avait donc rajouté que ça restait dans les limites du respectable, mais rattrapage assez pas malin, car il lui demanda sur un air amusé de lui donner plus de précisions sur les limites. Bonne question. Elle le regarda pendant quelques secondes avec un sourire au coin des lèvres, puis elle haussa les épaules.


- Elles sont pas encore fixées en fait, j'avais pas pensé te les donner
aujourd'hui, mais elles sont en cours de préparation t'en fais pas.


Elle lui fit un grand sourire, c'est ce qui s'apelle une réponse esquive encore une, mais que pouvait-elle répondre ? Euhh, les limites ? Ba en fait pour toi c'est pas sur que y'en ait. Hum hum, peut-être pas. Quoique elle aurait peut-être pu.. Sachant ce qu'il venait de lui dire. En effet alors qu'elle lui avait demandé si c'était elle qui tentait de séduire, en sachant pertinamment qu'il le faisait pour rigoler, il lui répondit en lui demandant [lol] si c'était le cas, est-ce que ça fonctionnerait... Elle le regarda, ne répondant pas tout de suite, et surtout cherchant quelque chose à répondre, se demandant si il était sérieux, ou si il rigolait encore. Elle finit par jouter la carte de la sincérité en laissant planer le mystère sur le vrai ou le faux.. Elle fit donc un petit sourire en coin, avec un air pas facile à déceler, du genre mystérieux [faudra que je l'essaie en vrai cuila mdr].


- Sûrement, en fait ça fonctionne déjà


*C'est moi qu'é dit ça ? Ouais mais il va pas croire que c'est vrai..Compliqué tout ça.. Et si tu te taisais petit cerveau, depuis quand tu te perturbes à ce point ? Hum hum...*

Les pensées se bousculaient dans sa tête, et heureusement qu'elle avait dit que ça. Elle stressait un peu, ne sachant pas pourquoi, de sa réaction. En espérant qu'il ne la croit pas, étant persuadé que lui même déconnait.. Et après on dit que les filles c'est pas compliquée..
Passé ce moment de perturbation [atmosphérique ? mdr], elle l'avait donc invité à aller manger des spaguettis bolo chez elle. Et comme le hasars faisait bien les choses, il lui dit avec un grand sourire que c'était son plat préféré, et que le restau dont elle parlait, il y était déjà allé, et il adorait. Il se frotta l'estomac en suivant. Kenzie ouvrit de grand yeux avec un grand sourire. [y'a qu'elle qué petite quoi ptdr]


- Tu déconnes ! J'suis trop forte, en fait j't'ai pas dit mais j'te file en douce. Je sais tout sur toi,
elle rigola, j'espère que tu m'en veux pas !

Ensuite elle lui avait dit que pour la teinture elle parlerait à sa soeur avant, il lui fit un regard outragée qui la fit sourire, mais elle avait rajouté qu'elle lui parlerait après pour pas qu'elle lui fasse changer d'avis. Il lui répondit qu'elle pourrait lui parler avant, qu'elle ne la ferait pas changer d'avis car elle même voulait qu'il recommence. Il lui demanda ensuite de lui dire de pas se faire faire une vraie couleur. C'est vrai qu'à 6 ans, c'était peut-être et même surement un peu jeune pour se faire colorer les cheveux.


- Oui chef, j'lui dirais. J'deviendrais bien copine avec ta soeur moi, comme ça après, elle me raconte les potins sur toi.


Elle lui fit un petit sourire amusé, à vrai dire, ça la dérangerait pas en vrai. Se rapprocher de la petite soeur pour se rapprocher du frère, la situation cliché. Alors qu'elle lui avait effleuré l'épaule, le beau jeune homme lui refit son truc avec le nez, par reflexe elle lui attrapa la main, et la relacha tout de suite.


- Rho mais c'est fou ça, je vais peut-être le même dans ta liste d'interdits finalement !


Elle rigola, elle se voyait bien lui ramener une feuille avec marquer tous les interdits. Elle imaginait bien la tête qu'il ferait. Elle lui avait ensuite dit que face à un beau garçon, c'était pas facile de rester naturelle. Il lui répondit alors qu'il comprenait qu'une fille pouvait être nerveuse face à un garçon mignon, mais qu'il espérait trouver une fille qui saurait rester naturelle face à lui. Intérieurement une voix se mit à crier dans sa tête "et moi alors !!!" , mais elle se retint de le crier à haute voix. Elle s'éclaircit la gorge, et lui répondit en le regardant en coin.


- J'espère pour toi, mais qui sait t'en connait peut-être déjà.

Elle lui sourit gentiment, puis alors que lui lui avait dit que c'était elle qui lui fallait, elle lui dit qu'il fallait voir si lui était celui qui lui fallait. Il lui demanda alors de dire ces critères pour voir.


- Ok, alors, il faut qu'il soit grand, plus grand que moi, en même temps c'est pas super difficile. Qu'il ait un sens de l'humour surdéveloppé, parce que pour me supporter il en faut,
elle rigola et réfléchit, surtout pas que ça soit un flemmard, plutôt du genre sportif..

Elle s'arrêta, et réfléchit encore. Elle manqua de rigoler en repensant à toutes ses descriptions qu'elle avait fait à Kimberly dans la cafétériat. Elle se retint et poursuivit.


- En gros voilà. Ah oui attend il faut qu'il aime les Spaguettis !,
elle rigola, ça te correspond ça ?

En fait ça l'amusait de jouer à ce petit jeu avec lui, qu'il soit sérieux ou pas, même si elle elle l'était, elle aimait bien ça. Alors qu'elle tentais de se remettre les cheveux en place avec un peu de mal, il l'aida, et s'en chargea. Elle lui fit un sourire de remerciement, et pendant qu'elle lui disait que son accent français la faisait déjà craqué, il arrêta son mouvement. Elle haussa un sourcil après s'être arrété de rigoler, guettant sa réaction, il lui dit que peut-être que oui.


- Puisque j'te le dis, tu me crois pas ?


Elle le regarda amusée, puis elle lui avait dit que son frère à 13 ans avait déjà eu des chéries, alors qu'elle à cet âge était plutôt du genre à grimper sur les murs. Il rigola en disant que lui se prenait pour Zelda et que c'était pas mieux. Elle rigola aussi et lui dit :


- J'avou ! On fait bien la paire !


Puis quand il avait avoué qu'il était peut-être mignon, elle lui dit qu'en fait il était peut-être sur la voix pour devenir macho. Elle le regardait en souriant, et il lui répondit qu'elle n'avait qu'à l'en empêcher. Elle leva un pouce pour lui répondre.


- Compte sur moi beau gosse, oups, pas bon pour le machisme.

Elle avait mis sa main devant sa bouche comme si elle avait dit une grosse bêtise puis elle rigola.

Après que Julian lui ait raconté un bout de son enfance, et de loin la plus gai, elle lui avait dit que sa soeur avait de la chance de l'avoir. Il lui avait rendu son sourire, puis Kenzie s'était redressé pour l'embrasser sur la joue. Il lui demanda alors pourquoi. Elle lui répondit simplement tout en regardant devant elle avec un petit sourire.


- Comme ça. Pourquoi c'est une limite de ton côté ?

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mer 21 Mai - 0:25

Kenzie était prête à le taquiner jusqu'au bout apparemment. Alors que lui, il était gentil avec elle, la petite blonde insinuait qu'il ne lui parlerait que pour ne pas être seul dans l'asile. Il fit une petite moue, un peu comme celle des enfants, et un regard tristounet...

Non... je te parlerai parce que... bah parce que c'est comme ça!

*Je te parlerai parce que j't'aime bien!* ça n'aurait pas trop bien sonné. Malheureusement pour lui, elle avait bien entendu lorsqu'il lui avait dit qu'elle était trop choue, et elle le fit remarquer. Heureusement pour lui, elle en fit une blague, rejettant même ses cheveux un peu comme dans la pub pour l'O****... (pas de marques!)... Il ne put s'empêcher de lui dire :

Parce que tu le vaux bien! il rigola, en effet, je trouve aussi que tu ne ferais pas du tout une bonne garce... T'es pas assez blonde pour ça!

Il lui tira la langue, c'était tout à fait amical bien sûr! Mais il le pensait quand même un peu. Elle n'avait rien de la pimbèche peroxydée qui se met du vernis associé à la couleur de ses chaussures qui va aussi avec la couleur de l'intérieur de la voiture, tandis que les vêtements ils sont raccords avec l'extérieur de la voiture! Pff... ce genre de filles, quelle plaie!

Elle lui dit ensuite qu'elle lui pardonnait d'avoir prit sa réplique parce qu'elle-même avait fait pareil tout à l'heure... il décida de la taquiner à son tour...

Et qui te dit que moi je t'ai pardonné de me l'avoir piquée?!

Il haussa les sourcils comme pour appuyer ce qu'il venait de dire. Elle n'était pas la seule à avoir le droit de jouer un peu après tout!
D'ailleurs, elle n'en finissait pas. Après lui avoir piqué sa réplique, voilà qu'elle répondait à moitié à sa question. Elle n'avait pas encore fixé de limites. Il la regarda dans les yeux, avec un petit sourire...

Mais faudra penser à me les donner le plus vite possible, j'en ai besoin moi... pour savoir ce que j'ai le droit de faire ou pas!

Après qu'elle l'ait troublé en lui disant qu'il pouvait tout lui faire, et de se ratrapper en disant qu'il y avait quand même des limites, c'était à Julian de la perturber un peu. Lorsqu'il lui demanda directement si cela pouvait marcher si c'était elle qu'il tentait de séduire, apparemment, elle ne trouvait rien à dire. Elle le regardait, mais elle ne disait rien. Ce n'est qu'après un petit moment qu'elle fit un petit sourire et qu'elle dit que cela fonctionnait déjà... mais l'air qu'elle avait, était-elle sincère? AAAAHHH!!! Est-ce qu'il parviendrait un jour à le savoir?! Il préféra ne rien répondre, juste sourire en hochant la tête comme pour dire "oui"... il trouverait une réponse appropriée... plus tard... [t'en fais pas, il sait ce qu'il fait...]

Ensuite, lorsqu'il lui dit que c'était son plat préféré, il vit le joli visage de Kenzie s'illuminer à travers ses grands yeux et son grand sourire [jolie cette phrase quand même!] elle lui avoua alors qu'elle le filait depuis un moment, et qu'elle savait tout sur lui. Il éclata de rire..

Ah c'était donc toi! Je me disais bien! Tu n'as plus besoin de ton long manteau noir... mes voisins pensent qu'il y a un type louche qui rôde, je pourrai leur dire que c'est une personne que je connais...

Il avait fait exprès de ne pas dire le mot "amie"... petit à petit, il retrouvait confiance en lui, et il se prenait à croire que peut-être, il arriverait à la faire craquer.

Je ne t'en veux pas... par contre, faudra t'excuser auprès de mes voisins!!

Il rigolait encore. Mais son rire tourna vite en entendant le complot que Kenzie voulait faire... devenir copine avec sa soeur, pour avoir des potins sur lui... il la regarda avec insistence...

Pourquoi tu ne me demandes pas directement ce que tu veux savoir?! ça irait plus vite... et t'aurais pas besoin de mêler ma soeur pour un truc que tu pourrais savoir directement de moi!!

Bah quoi, c'est vrai! Il était quand même le mieux placé pour lui raconter sa vie!! Surtout que sa petite soeur n'avait que 6 ans, elle ne savait pas grand chose au fond...

Lorsqu'il lui tapota le nez pour la deuxième fois, suite à sa provocation de l'épaule, elle lui dit en lui attrappant la main qu'elle allait peut-être y mettre dans la liste des interdits... il la regarda avec un regard tout tristounet (encore)...

Ok, je ne m'approche plus de toi, mes mains resteront loin de toi!

Il leva les mains comme s'il avait la police devant lui, et il fit un pas en arrière. Il avait un petit sourire limite outragé sur le visage [essaye de faire celui-là!!!]. Ses désirs étaient des ordres... elle ne voulait pas qu'il approche de son nez, il ne le ferait plus...

Elle lui avait expliqué comme quoi, c'était difficile de rester naturelle face à un beau garçon, ce à quoi il avait répondu qu'il espérait qu'un jour, il en trouverait une qui y arriverait. Il regarda une fraction de seconde le quadra qui partait et il reposa son regard sur Kenzie lorsqu'elle s'éclaircissait la gorge.

Oh j'espère que j'en connais déjà une comme ça...

Une voix dans sa tête lui disait *elle est juste en face de moi!* mais il la fit taire bien vite. L'espoir qu'il avait regagné depuis plusieurs minutes s'intensifia lorsqu'elle lui fit la description du garçon qu'il lui faudrait... le tout lui correspondait, même la dernière partie, celle des spaghettis... il sourit, sans pour autant afficher un énorme sourire, histoire de ne pas non plus trop montrer qu'il était juste super content...

Bah écoute, je suis plus grand que toi... j'ai de l'humour... je suis sportif quand mon genou le permet... et tu connais déjà mon plat préféré... à toi de me le dire...

Il avait fait exprès de ne pas noter le "je suis super difficile"... elle était dur par rapport à elle même sur se point là...

Ensuite, la conversation tourna autour du (magnifique) accent français de Julian qui pourrait faire craquer la jolie Kenzie. Malheureusement pour lui, il était en train de lui remettre ses cheveux en place lorsqu'elle lui avait dit que c'était possible qu'elle soit en train de craquer, mais comme elle riait, il s'était dit qu'elle plaisantait, alors il avait répondu un truc bâteau... mais voilà qu'elle revenait à la charge, en lui demandant s'il la croyait... Il la regarda, retirant sa main de ses cheveux [oups! l'interdition!].

Je te crois...

Il ne savait pas trop quoi répondre... Elle lui dit ensuite qu'ils faisaient la paire, étant donné qu'eux, à 13 ans, ils jouaient encore à Lara Croft ou à Zelda. Il sourit en entendant cela.

Sacré paire! En plus, on est tous les deux sur-armés!! Une paire dangereuse!!

Il rit... Elle lui dit alors qu'elle l'empêcherait de devenir macho en levant son pouce, mais elle ajouta un "beau gosse" dans sa phrase, en disant que ce n'était pas bon pour le machisme... il rigola... Cette fille alors, elle était vraiment pleine de surprises...

Julian lui avait demandé pourquoi elle lui avait fait un bisou sur la joue et elle lui répondit par une question (comme d'hab).. Il la regarda avec un petit regard malicieux,

J'ai pas de limites pour toi... par contre, c'est injuste que je n'aie pas le droit de tapoter ton joli nez et que toi t'aies le droit de me faire des bisous sur les joues... non pas que je me plaigne hein... faudrait peut-être revoir tes limites à la baisse...

Il se risqua à prendre sa main et à lui faire un petit bisou pour la remercier de celui qu'elle lui avait fait sur la joue. Il la relacha. Il avait un regard très sérieux à présent, et pas de sourire, juste un air très sérieux.

Ai-je franchis la limite?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mer 21 Mai - 17:53

Kenzie avait répondu à Julian d'après ce qu'il avait dit, qu'il lui parlerait en fait, rien que pour ne pas être tout seul dans l'asile. Elle attendait sa réponse avec un petit sourire, et il fit une tête d'enfant trop mignon, avec un regard qui donne envie de protéger, et il lui dit qu'il lui parlerait parce que c'était comme ça. Kenzie leva ses épaules avec un grand sourire, la même attitude quand on voit un petit chaton en train de jouer avec une ficelle [oui oui lol].

- C'est trop mignon ta tête !! Si tes futurs enfants ont la même bouille que toi, j'te les adopterais !


Elle rigola, il avait cet air de garçon innocent quand il le voulait, un vrai petit ange qui donnait envie de prendre dans ses bras mais elle se retint, ça aurait peut-être été inconvenu. Elle avait ensuite repris son début de phrases quand il avait dit qu'elle était trop chou, et qu'elle lui avait répondu en faisant des manières exagérées, et en disant que la garce ne lui allait pas. A peine eut-elle rejeté ses cheveux en arrière que Julian choisit l'occasion pour lui refaire la pub du célèbre shampoing, elle rigola.


- Celle là elle était bien placée, bravo !

Elle clapa dans ses mains, et lui rajouta qu'en effet elle ne faisait pas du tout garce, elle n'était pas assez blonde pour ça, il lui tira la langue en suivant. Kenzie haussa un sourcil en arrétant de claper, mais toujours avec une lueur d'amusement dans le regard.


- Ca veut dire que si j'étais un peu plus blonde, ça passerait mieux ? J'vais peut-être revoir ma future couleur, à la place du brun, j'm'éclaircis le tout !


Elle avait dit ça sur un ton sérieux, comme si elle voulait vraiment paraître pour une garce, mais elle ne put le garder trop longtemps.


- Ou alors, je m'éloigne de la blondeur et de la connerie, j'crois que le choix sera pas trop difficile. Et mais j'y pense, tu serais une fille, tu serais presque une garce aussi,
elle lui toucha les cheveux en souriant, t'es presque blonde aussi

Elle lui tira la langue et retira son bras. Elle l'avait ensuite pardonné de lui avoir piqué sa réplique, mais lui répliqua qu'il n'avait pas dit qu'il l'avait pardonné. Ce fut donc au tour de Kenzie de faire la petite mine de chien battu, surtout qu'il haussa les sourcils, elle le regarda avec cet air quelques secondes, puis voyant qu'il répondait, et ne rigolait pas, elle lui fit un mini sourire triste.


- Tu me pardonnes pas ? Snif...

Elle garda sa petite mine en haussant les épaules et regardant par terre. Quelqu'un qui la connaissait pas aurait presque pu y croire.. Presque.
Elle lui avait ensuite dit que ses limites, elle ne les avait pas encore fini de les préparer. Il la regarda avec un petit sourire, très charmant, elle se demandait ce qu'il allait dire, et la réponse arriva rapidement, il lui demanda de lui fournir assez vite, pour savoir ce qu'il avait le droit de faire ou non. Apparrement, Julian reprenait l'avantage. Pourquoi voulait-il des limites ? Bon ok, c'est elle qui avait commencé avec ça, mais elle se demanda pourquoi il lui avait dit, " pour que je sache ce que j'ai le droit de faire ou non". Mais elle allait pas se laisser faire, elle repartit à l'attaque.

- Pourquoi tu tiens tant à savoir ? Tu comptes faire des choses illégales ? Dans ce cas, limite numéro 1 : ne pas me tuer, elle rigola, j'trouve que c'est un bon début !


Elle prit un petit air innocent, elle savait que cette limite là n'avait strictement rien à voir avec le sujet, mais il devra se contenter de celle là, elle n'allait quand même pas lui dire que pour lui il y en aurait surement très peu en fait xD.
Elle avait ensuite tenté le coup de la sincérité qui sonne pas sincère, quand il la recoiffait en disant que ça fonctionnait déjà, elle le regarda amusée, tandis qu'il ne répondit rien, se contentant d'hocher la tête en un "oui", et en souriant. Dans sa tête elle se dit, qu'heureusement il n'avait pas pris au sérieux.. ou malheureusement ?

Elle lui avait ensuite parlé qu'elle lui ferait des spaguettis et à sa grande surprise, il avait dit que c'était son plat préféré, elle avait donc répliqué qu'en fait elle le filait depuis un moment déjà. Il rigola puis lui répondit feignant la surprise que c'était donc elle. Il rajouta qu'elle pouvait désormais abandonner son manteau noir, vu que les voisins croyaient que c'était un type louche qui rodait. Kenzie haussa un sourcil,


- Sympa tes voisins, j'ai pas l'allure d'un type louche, même avec un manteau.


Elle rigola quand même, puis Julian rajouta qu'ils pourraient leur dire d'arrêter de s'inquiétait, que c'était une personne qu'il connaissait. Elle nota le mot "personne". C'est tout ce qu'elle était ? Quoiqu'elle voyait un peu le mal n'importe où là, il aurait très bien pu dire ça sans vraiment penser quelque chose de négatif. Du moins elle l'espérait, il rajouta qu'il fallait qu'elle s'excuse auprès des voisins. Elle lui fit un petit sourire, et d'un air innocent elle lui demanda.


- Et tes voisins, ils sont plutôt de quelle catégorie d'âge ? Jeunes ?


Elle s'éclaircissa légèrement la voix avant de faire un grand sourire. Elle lui avait ensuite fait part de son idée de faire amie amie avec sa petite soeur, histoire de connaitre des potins sur lui. Il lui dit alors que si elle voulait savoir quelque chose, elle n'avait qu'à le demander à lui, ça serait plus rapide.


- Et gâche pas mon plus grand rêve, j'ai toujours révé d'avoir des potins d'une petite soeur d'un gars, mais personne que je connais a de petites soeurs. En plus de ça, j'parlerais à la version miniature de toi en fille, si c'est pas chou. Elle s'apelle comment au fait ?


Elle lui souria gentiment, elle avait un peu exagéré au niveau du plus grand rêve, mais elle voulait vraiment connaitre la petite, pourquoi ? Elle savait pas trop bien pourquoi, mais elle était sure que ce serait sympa. Après tout, y'avait rien de mal à vouloir connaitre sa petite soeur ? A moins qu'il pense qu'elle veuille se taper l'incruste..


- Enfin, j'peux me contenter de la version vraie de toi, y'a pas de soucis !


Elle rigola, ça aussi c'était vrai. Après qu'il ait une nouvelle fois tapoter son nez, elle lui avait dit qu'elle pourrait bien le mettre dans ces interdits celui là. Elle avait dit ça pour le taquiner, mais Julian reprit une mine triste et se recula d'elle, en lui disant que ses mains resteraient loin d'elle. Pourquoi elle est allée dire ça elle ? Elle lui répondit en penchant la tête légèrement sur le côté.


- C'est marrant quand tu fais cette tête on a envie de te faire un gros calin !


Elle rigola, c'est vrai qu'avec cette tête, il était vraiment waouh. Mais il était tellement plus beau avec son sourire, qu'elle préférait tenter l'humour, en espérant qu'il le prenne pas mal. Même si elle ne voyait pas vraiment de raison de prendre ça mal ^^. [elle est tellement perturbé par lui ptdr].

Elle lui avait ensuite dit qu'une fille naturelle, il en connaissait peut-être déjà.. Il lui répondit qu'il espérait en connaitre déjà une comme ça. Elle révait ou son regard avait changé ? Elle devait révé, elle espérait juste que ce soit, l'esprit peut jouer de sacré tour quand on espère une chose.


- Je suis sure que tu feras attention à ça à chaque fois qu'une fille que tu connais te parlera maintenant.


Elle lui fit un sourire amiical, tout en pensant pourquoi elle l'incitait à le faire repérer une fille, *cherche plus je suis là* pensait-elle également. Elle lui fit ensuite part de la description de son "idéal" ou plutôt la description du jeune homme. Elle remarqua son sourire, puis il lui répondit qu'il était plus grand qu'elle, qu'il avait de l'humour.. et tout le reste, en terminant par lui demander si tout ça correspondait. Bien sûr que ça correspondait, elle avait juste fait exprès.


- Punaise c'est tout pareil, j'ai trouvé mon âme soeur !


Elle lui lança un bisou avec la main, puis rigola mais pas longtemps, elle gardait son sourire en le regardant guettant une réaction.

Pendant qu'il la recoiffait, elle lui avait dit que son accent français la faisait peut-être déjà craquer, il lui avait répondu d'un air du genre il la croyait pas, ce qui l'arrangeait en fait, mais elle n'avait pas pu s'empêcher d'insister en lui demandant si il ne la croyait pas. Il retira la main de ses cheveux, elle se rapella d'ailleurs de ce qu'il avait dit un peu avant, mais elle ne releva pas, puisqu'il lui répondit qu'il la croyait. Elle lui sourit et poursuivit.


- Et encore heureusement tu parles pas l'italien, là j'risquerais carrément de te violer humhum... Rassure moi tu parles pas italien ?


Elle le regarda en souriant, avec un air de la fille qui venait de dire une grosse bêtise. Il la fit ensuite rire quand il parla de leur paire dangereuse étant sur-armés.


- C'est clair que pour le coup, faudra pas nous embêter !


Nous en sommes ensuite au moment où ils marchaient, Kenzie lui avait donc fait un bisou sur la joue, et quand il avait demandé pourquoi, elle avait à nouveau répondu par une question en lui demandant si c'était une limite de son côté. Il lui répondit que de son côté non, mais que elle devait revoir ses limites à la baisse, sachant qu'elle avait le droit de l'embrasser et lui n'avait pas le droit de lui toucher le nom. Elle fit un sourire en coin, et son sourire s'élargit quand il lui prit la main et l'embrassa. Il lui demanda ensuite si là il avait dépassé la limite, en la regardant très sérieusement, ce qui la troubla un peu. Elle essaya de chercher dans son regard un quelquonque indice sur ses pensées, mais elles étaient bien camouflées.


- En fait je crois que l'idée des limites n'est pas très bonne. Après tout les limites c'est fait pour être dépasser non ? Alors pour répondre à ta question, je vais dire que non, c'était pas dérangeant.


Elle le regardait toujours avec ce petit sourire, puis reprit sa marche, en passant devant lui, elle lui avait jeté un petit regard amusé.

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mer 21 Mai - 19:00

[C'est partit!!]

Au lieu de lui faire une remarque sur ce qu'il venait de lui dire, comme quoi, il lui parlerait quand même parce que, points de suspension, la seule chose qu'elle lui avait répondu c'était qu'il était mignon quand il faisait sa tête tristounette. Il tentait de ne pas rire, mais quand elle ajouta qu'elle adopterait ses futurs enfants s'ils avaient la même tête, il n'en pouvait plus, il éclata de rire franchement...

Pourquoi tu voudrais adopter mes enfants?! On n'aurait qu'à en faire un ensemble! Comme ça, il serait parfait cet enfant!

Pendant une seconde, il eut une tête sérieuse, mais se rendant compte de ce qu'il venait de dire, il commença à rigoler. Oh la la... mais qu'est-ce qu'il racontait? Le but n'était pas de lui faire peur, mais de lui montrer que Julian était intéressé! Arf... Cette fille était probablement la seule miss qui était capable de lui faire perdre ses moyens...

Après qu'elle ait rejetté ses cheveux en arrière tel une star de cinéma reconvertie dans la publicité, il lui avait placé le slogan de ladite publicité. Elle commença à applaudir en disant qu'il l'avait bien placée, il fit une mini révérence...

Merci merci! Je suis le meilleur! Merci!!

Son ton était faussement hautain, car il faut le dire, il n'y avait pas une once de supériorité en lui. Mais lorsqu'il lui dit qu'elle n'était pas assez blonde pour être garce, elle le prit un peu mal, elle n'avait pas compris ce que Julian voulait dire.

Non... ce n'est pas par rapport à ta couleur... blonde ou brune, t'es mignonne, ça n'a rien à voir... c'est dans ta tête.. tu n'es pas assez blonde, ou si tu préfères, t'es trop intelligente pour être une garce!

Elle lui fit alors remarquer que lui-même avait les cheveux clairs... il sourit en entendant ça... il lui répondit en faisant des geste exagérément féminins...

Je serais une fille, oh la la! Ce serait trop dommage si j'étais une fille! Mais je ne pense pas que je serais une garce, je pense plutôt que je serais ta meilleure amie ou un truc du genre!!

Il lui fit un grand sourire. Puis il ajouta en baissant la tête, et en parlant plus bas,

Heureusement que je suis un garçon...

Il lui demanda alors qui lui avait dit qu'il lui avait pardonné de lui avoir piqué sa réplique. Kenzie lui fit à son tour une mine toute triste. Il posa sa main sur son menton et lui fit lever la tête en souriant...

Bien sûr que je te pardonne! Comment pourrais-je t'en vouloir? Avec ta petite bouille toute mignonne...

Il enleva sa main rapidement alors qu'elle lui donnait le point numéro un de sa liste des choses à ne pas faire... ne pas la tuer! Il la regarda limite outré, limite amusé... Elle lui avait aussi demandé s'il comptait faire des choses illégales...

Illégales? Non... jamais! Je ne pourrais jamais te tuer toi!

Si elle savait... il gardait un sourire sur le visage, même si c'était difficile vu ce qu'elle venait de dire...

T'es trop gentille pour que je puisse te tuer... Mais ce serait bien de savoir ce que j'ai le droit de te faire ou pas... je sais déjà que le nez, c'est exclu... est-ce que j'ai le droit de te prendre la main? Te réajuster tes cheveux? De te faire un bisou... sur la joue?

Il avait hésité, mais c'était un peu fait exprès, histoire de voir sa réaction.

Après qu'elle lui ait dit qu'ils iraient manger des spaghettis bolognaise chez elle, et qu'il lui avait dit que c'était justement son plat préféré, elle lui avait "avoué" qu'elle le suivait, et qu'elle savait tout de lui. Ce à quoi il avait répondu par une plaisanterie, comme quoi ses voisins avaient bien remarqué un type louche. La réponse de Kenzie le fit sourire, un sourire attendrit comme s'il l'imaginait avec son petit manteau en train de le surveiller. Et franchement, par rapport à l'image qu'il se faisait d'elle, en effet, elle n'avait pas l'allure d'un type louche!

Mais non... En tout cas, moi je l'avais remarqué... mais mes voisins, tu sais, faut pas chercher... ils sont fous! Quant à leur âge, ils sont de toutes les tranches, j'en ai des jeunes, 6-7 ans, et des plus âgés, genre 80 ans! Pourquoi????

Quelle étrange question!

T'as pas l'intention de draguer un de mes voisins j'espère... sinon, je serais triste!

Oups! Il fallait vite se ratrapper... dire quelqeu chose! Mais rien ne venait... Bon bah tant pis... de toutes façons, rien ne pouvait ratrapper ce qu'il venait de dire, et il le pensait, alors pourquoi le cacher?!

Elle lui confia alors qu'un de ses rêves serait d'avoir des potins de la part d'une petite soeur d'un de ses amis. C'est vrai, il oubliait, toutes les filles rêvaient de ce genre de choses, Kenzie n'était pas la première à le lui dire... Il la regarda avec résignation..

Ok, je vous laisserai en tête à tête toutes les deux... Elle s'appelle Samantha, mais ya que moi qui ait le droit de l'appeler Sam, je te dis tout de suite... alors n'essaye surtout pas...

En effet, sa petite soeur n'aimait pas quand d'autres personnes l'appelaient Sam, c'était le nom réservé pour son grand frère.

Mais je tiens quand même à ce que tu demandes tes potins auprès de moi... elle a tendance à déformer les choses... alors je rétablierai la vérité! Et puis ça nous donnera l'occasion de se parler...

Alors que Julian s'était éloigné de Kenzie en lui disant que ses mains resteraient loin d'elle, il la vit pencher la tête sur le côté. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle allait dire. Qu'avec cette tête, elle avait envie de lui faire un gros calin. Il sourit...

Alors je vais la faire plus souvent cette tête, qui sait, peut-être qu'une fois tu le feras!

Il souriait, mais en même temps, il était très sérieux. Maintenant, il ne restait plus qu'à voir comment la jolie Kenzie allait le prendre...

Ensuite, elle lui dit qu'il allait faire attention à chaque fille avec laquelle il parlerait. Comme quoi, il chercherait à voir si elle était naturelle ou pas. Il la regarda.

Je voulais dire, y'en a une, j'espère qu'elle est naturelle quand elle parle avec moi...

Il la regarda avec un air qui voulait dire "je parle de toi en ce moment", mais il ne savait pas si elle allait le voir ou le comprendre. Il l'espérait cela dit, comme ça, elle pourrait soit lui dire directement qu'elle n'était pas intéressée, ou alors lui faire comprendre qu'elle l'était... en espérant que se serait la deuxième option! Elle enchaina en disant qu'en effet, elle avait trouvé son âme soeur. Il sourit en baissant un peu la tête...

Bah tu vois, on était faits pour se rencontrer... on est des âmes soeurs!

Il vit qu'elle lui envoyait un bisou avec sa main, ce qui le fit rire. Il fit de même, et lui envoya aussi un bisou. Un truc totalement de fille, mais tant pis... au point ou il en était, une folie de plus ou de moins, ce n'était pas grave!

Alors qu'elle lui avait dit que l'accent français pourrait la faire craquer, elle ajouta que l'italien c'était pire, car elle risquait de le violer sur place. Il éclata de rire. Elle lui demanda alors s'il parlait italien...

Malheureusement non... mais je peux apprendre!

Elle avait l'air de la fille qui venait de dire un truc qu'il ne fallait pas... mais il ne comprenait pas trop pourquoi...

Ensuite, alors qu'ils marchaient, Kenzie lui avait fait son bisou sur la joue et une chose en entrainant une autre, Julian avait fini par lui demander de revoir ses limites à la baisse, car de son côté, elle pouvait tout lui faire... Après lui avoir fait un bisou sur la main, il lui demanda très sérieusement s'il avait franchi une limite. Elle était troublée, ça se voyait. Elle décida alors de laisser tomber les limites, étant donné que c'était fait pour les dépasser, en ajoutant quand même que ce bisou qu'il lui avait fait n'était pas dérangeant. Elle recommença à marcher alors, avec un sourire et un regard amusé. Ah non... elle n'allait pas s'en sortir aussi facilement... Il la ratrappa et se planta devant elle, la forçant à s'arrêter... Il la regarda queluqes secondes, sans savoir quoi dire, puis il commença...

Je me lance...

Il lui prit sa main dans la sienne.

Tu m'arrêtes quand tu veux...

Son coeur battait très fort. Il passa une main dans les cheveux à Kenzie et avança son visage vers le sien. Puis, il s'arrêta d'un coup, en la regardant dans les yeux, pour voir s'il pouvait continuer ou pas. Il attendait un signe ou un mot...

Si tu m'arrêtes pas, je continue...

Il passa une main dans le bas du dos de Kenzie et continua de s'approcher. Il s'arrêta à quelqus centimètres du visage de la jolie blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Dim 25 Mai - 22:35

[Je rep enfin, après avoir passé un bon moment de l'aprem à essayer mais mon ordi a pas voulu lol, bref j'me lance xD]

Vu la tête trop chou que Julian lui avait fait, Kenzie lui avait sorti que si ses futurs enfants avaient la même tête que lui, elle risquait de les adopter, il rigola puis dit plus sérieusement, qu'au lieu d'adopter ses enfants, ils n'avaient cas en faire ensemble comme ça ils seraient parfait ces enfants. Il rigola à nouveau, et Kenzie secoua la tête du genre désespérée. Elle fit un sourire compatissant et lui dit


- Ouais mais non, après ils risqueraient d'avoir la même tête que moi et ils pourraient plus faire la tienne. Ca serait triste quand même ! Quoique t'as pas tord, si ils me ressemblent c'est sûr qu'ils seraient parfait. Hum hum..


Elle regarda en l'air avec un air de petit ange puis rigola. N'empêche qu'elle se mit à imaginer un petit gars avec la bouille de Julian et ça la fit sourire, sauf quand elle commanca à imaginer la mère en train d'emballer Julian ! Berk berk. Elle chassa l'image de la tête et se pinça les lèvres pour pas rigoler. Qu'est-ce qu'il penserait si il savait qu'elle pensait des trucs comme ça xD.

Elle l'avait ensuite applaudi au sujet de la phrase de pub bien placé qui l'avait bien fait rigoler. Il lui fit une mini révérence et lui dit qu'il était le meilleur avec un ton très bourge, mais surtout très faux bourge. Elle avait ensuite repris ce qu'il disait en faisant mine d'être sérieuse, en disant que si elle serait plus blonde ça passerait mieux pour être une garce. Julian lui répondit que ça avait rien à voir avec sa couleur, que blonde ou brune elle était mignonne, ce qui la fit sourire, il rajouta qu'en fait elle était trop intelligente pour être une garce.


- Et toi t'es trop gentil pour être vrai,
elle lui sourit, attend pince moi pour vérifier que je parle bien avec un gars comme toi pour de vrai, et que je suis pas en train de réver.

Elle rigola, elle lui avait ensuite fait la remarque que lui aussi était un peu "blonde", il lui répondit en prenant des manières de fille, mais très éxagéré, il disait que si il serait une fille, il serait pas vraiment une garce mais plutôt sa meilleure amie ou un truc du genre. Kenze rigola tout le long, c'était vraiment un cas ce gars, mais elle adorait ça.


- Ma meilleure amie ? Il aurait fallu que tu voies ça avec Camy, pas sûr qu'elle partage ! Et puis t'imagines, tu serais une fille, pareil tu m'aurais piqué mon gars !


Elle rigola, et lui baissa la tête en disant plus doucement, qu'heureusement il était un garçon. Du moins, c'est ce que Kenzie entendit, un petit sourire se dessina sur son visage, et elle le regarda attendant qu'il relève la tête.


- J'préfère que tu soies un garçon aussi en fait .


Et comment qu'elle préférait, la question ne se posait même pas en fait. Puis au sujet de la réplique volé, Julian lui avait sous-entendu que lui ne lui avait pas pardonné, elle avait alors pris un mine toute triste et avait baissé la tête. Julian lui souleva le menton en souriant et lui dit qu'il lui pardonnait, qu'il ne pouvait pas lui en vouloir avec sa petite bouille tout mignonne. Elle sourit ravie et lui répondit


- Bouille toute mignonne ? Mais non c'est toi ça, t'as oublié ?


Il lui avait ensuite demandé de lui donné les limites, car il en avait besoin pour savoir qu'est-ce qu'il avait le droit de faire, elle lui avait alors demandé si il comptait faire des choses illégales, et lui avait donné le premier point, c'est-à-dire, ne pas la tuer. Il lui fit un regard mi outré, mi amusé, il lui dit alors qu'il ne pourrait jamais la tuer. Il avait un sourire sur le visage, et elle fit une moue mi déçue, mi amusée [chacun son tour mdr]


- Dommage, ça t'aurait donné un petit air à la Michael Scofield... miam !


Elle fit un sourire innocent et rigola, il lui poursuivit en disant qu'elle était trop gentille pour qu'il puisse la tuer. Mais qu'il aimerait juste savoir qu'est-ce qu'il avait le droit de faire, en lui demandant si il avait le droit de lui prendre la main, de lui réajuster les cheveux, ou de lui faire un bisou.. A chaque proposition, elle souriait de plus belle, et il se figea au dernier moment, elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il finit sa phrase en disant un sur la joue. Elle s'éclaircit la voix comme pour justifier son élan pour parler, un peu génée, et lui répondit directement pour pas se faire repérer.


- Euh.. Oui c'est autoriser, premièrement parce que je préfèrerais que tu me revoiffe pour éviter d'avoir l'air débile dans la rue, très important ! Deuxièmement, parce que pour me dire bonjour le matin, c'est mieux le bisou sur la joue que le serrage de main,
elle rigola.. Mais me prendre la main ? Je vois pas dans quelle situation, mais si t'as une bonne excuse je te l'accorde aussi.

Elle lui tira la langue et fit un grand sourire, à vrai dire, ça la dérangeait pas du tout qu'il lui prenne la main au contraire.

Elle l'avait ensuite invité à manger des spaguettis, plat préféré de Julian, qui, après lui avoir avoué ça, lui demanda comment elle savait. Elle lui avait donc fait croire qu'elle le suivait depuis un moment, ce à quoi Julian répondit que ses voisins l'avaient repéré comme étant un type louche. Kenzie avait rajouté qu'elle n'avait pas l'air d'un type louche, même avec son manteau en rigolant. Julian lui répondit alors qu'il avait remarqué que c'était pas un type louche, et que de toute façon ses voisins étaient fous. Elle lui avait demandé quel âge ils avaient, et il lui dit qu'ils avaient 6/7 ans, ou 80 ans, et lui demanda pourquoi elle voulait savoir ça. Kenzie prit un air déçu et haussa les épaules.


- Oh juste pour savoir..


Il lui dit alors qu'il espérait qu'elle n'avait pas l'intention de draguer ses voisins, sinon il serait triste.

- Qui moi ? Draguer tes voisins ? L'idée ne m'a même pas éffleuré l'esprit,
elle fit un sourire innocent et rigola, mais j'suis ravie de savoir que tu serais triste, même si je sais pas trop pourquoi.. A moins que ça soit parce que tu voudrais pas me voir trainer souvent vers chez toi ?

Elle rigola à nouveau, décidément elle aimait le taquiner. Il fallait dire qu'il répondait bien à ses petites "attaques" ou je sais pas quoi d'autres. Encore une qualité chez lui..

Elle lui parla ensuite de son envie de parler avec la petite soeur d'un gars, en l'occurence Julian, que c'était un rêve pour elle, et surement pour d'autre fille, même si c'était un peu exagéré, c'était un peu vrai. Il lui dit alors qu'il les laisserait en tête à tête, et qu'elle s'appellait Samantha, il lui précisa qu'il ne fallait pas qu'elle l'apelle Sam, que lui seul avait le droit. Kenzie prit un air sérieux pour lui répondre.


- Ok chef, pas de petit nom pour la petite soeur. J'ai hâte de la voir alors ! Qu'on parlotte entre fille, après elle pourra dire à ses copines qu'elle parle avec une fille trop géniale de la fac.. C'est le top ça


Elle éclata de rire, se rapellant que quand elle était petite, elle même était fière de parler avec un gars plus grand que toutes les filles étaient sous le charme.


- A moins que y'a que moi qui ait l'esprit assez tordu pour penser ça.


Elle ria de nouveau, puis Julian lui dit qu'il préférait quand même qu'elle vienne demander les potins sur lui à lui même, sachant qu'elle avait tendance à déformer les faits. Kenzie haussa un sourcil avec un sourire en coin.


- Bizarre bizarre, aurais-tu des choses à cacher ? Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? ,
elle rigola et rajouta, j'rigole, t'en fais pas, j'me renseignerais auprès de toi promis !

Julian s'était ensuite éloigné d'elle en lui disant qu'il ne la toucherait plus, avec une tête trop chou que Kenzie s'empressa de remarquer et de lui dire que ça lui donnait envie de lui faire un gros calin. Julian lui répondit qu'il la ferait alors plus souvent, en disant que peut-être une fois elle le fera. Il avait dit ça en souriant, et Kenzie prit le mot à la lettre et se rapprocha de lui pour l'entourer de ses bras, comme le font les petits enfants. Elle se détacha presque aussitôt avec un grand sourire.


- Oups, et toi qui vient de dire que tu me toucherais plus, voilà que c'est moi qui m'y met.


Elle ne faisait rien parraitre, mais à vrai dire, son coeur avait fait un petit bond, quand elle l'avait pris dans ses bras. D'ailleurs, en lui tournant le dos pour rejoindre la barrière, elle se tapota la joue discrètement pour reprendre ses eprits, ce qui la fit d'ailleurs rigoler. Elle rigolait toujours quand elle se retourna vers lui, mais s'arrêta. C'est pas très valorisant de rigoler pour rien devant quelqu'un, même si ce quelqu'un est déjà au courant qu'on a un petit grain dans le crâne.

Elle lui avait ensuite dit, en parlant du naturel des filles, qu'elle était sure qu'il ferait attention maintenant quand il parlerait avec une fille. Il lui répondit en disant qu'il y en avait une et qu'il espérait qu'elle soit naturelle quand elle parlait avec lui. Kenzie le regarda dans les yeux, ce qui venait de dire lui avait donné une petite pointe dans le coeur mais surtout un grand espoir qu'il parlait d'elle. Elle cherchait dans son regard une preuve qu'il parlait bien d'elle. Et en effet, il avait un petit truc, qui disait que c'état d'elle qui parlait. Du moins, elle voulait le croire. Elle lui répondit alors simplement, sans être trop directe, au cas où qu'elle se tromperait.

- Je suis sure qu'elle l'est.


Elle n'avait pas laché son regard comme pour lui faire comprendre qu'elle parlait d'elle, mais elle finit par détourner les yeux, un sourire s'affichant sur les lèvres. Elle comprenait même pas pourquoi elle souriait, mais elle souriait.

Elle lui avait ensuite décrit son idéal masculin, et lui lui avait répondu que ça lui ressemblait bien, chose à laquelle Kenzie répondit qu'il devait alors être son âme soeur. Il lui répondit qu'ils étaient fait pour se rencontrer. Elle lui envoya un bisou avec la main, et il lui répondit par la même chose en rigolant.


- Mine de rien, si je récapitule, en l'espace de..,
elle regarda sa montre, waouh un peu plus d'une heure déjà ! .. j'ai déjà une future maison, des futurs enfants, et mon âme soeur.. Mon avenir est tout tracé !

Elle rigola, n'empêche que c'était la première fois qu'elle parlait autant d'avenir avec quelqu'un, même si c'était en partie pour rigoler.
Elle lui avait ensuite demandé si il parlait Italien, et si oui, elle le violerait sur place. Il éclata de rire et lui répondit que malheureusement non, mais qu'il pourrait toujours apprendre. Kenzie ouvrit les yeux en grand.


- Quoi ? Tu veux que j'te viole ? Tu me fais peur !


Elle rigola à son tour..

Alors qu'ils marchaient, Kenzie lui avait fait un bisou sur la joue, Julian avait fait la même chose et lui avait demandé si il n'avait pas franchi la limite. Kenzie avait répondu amusé qu'elle laissait tombé ses limites en fin de compte, puis finit sa réplique en disant que c'était pas dérangeant. Elle était ensuite passé devant lui en lui jetant un regard amusé. Mais alors qu'elle commançait à s'éloigner de lui, Julian se posta devant elle, et Kenzie fut forcé de s'arrêter. Elle leva la tête vers lui, se demanda ce qu'il faisait. Elle l'interrogea du regard, et le jeune homme sembla décider à parler. Il dit qu'il se lançait, mais se lancer à quoi ? Kenzie sentit alors la main de Julian attraper la sienne. Elle baissa les yeux vers leurs main, surprise, mais pas mécontente. Elle s'apprétait à lui faire une petite remarque, sachant qu'elle lui avait dit plus tôt qu'elle voyait pas très bien dans quel cas il pourrait lui tenir la main, et elle pensait qu'il voulait la taquiner ou un truc dans le genre. Mais il lui dit alors qu'elle devait l'arrêter si elle voulait, elle releva les yeux vers lui tandis qu'il passait une main dans ses cheveux. Elle sentit son coeur s'emballer alors qu'il rapprochait son visage du sien. Elle était à ce moment incapable de dire quelque chose, ne se rendant pas vraiment compte de ce qu'il faisait. Elle le regardait dans les yeux, et lui se stoppa la regardant toujours. Il lui dit alors que si elle l'arrêtait pas, il continuait. Elle sentit son bras passer en bas de son dos, et il s'arrêta à nouveau à quelques centimètres de son visage. Kenzie, dont le coeur battait à tout va, récupéra enfin ses esprits, et baissa les yeux quelques secondes pour lui effleurer le bras, un sourire se dessinant sur son visage. Elle releva les yeux vers lui, et posa ses lèvres sur les siennes sans se poser de questions. Le temps d'une seconde, avant de se détacher légèrement pour le regarder.


- Continue..


Elle avait toujours ce sourire sur ses lèvres, et elle remonta sa main le long de son bras, jusqu'à sa nuque.

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Dim 25 Mai - 23:55

[arf, je viens de finir de mettre du vernis... vais en mettre plein le clavier!]

Cette fille avait parfois des idées un peu farfelues... si ses enfants avaient la même tête qu'elle-même, ils ne pourraient pas faire la même tête que lui. Mais c'est le sourire qu'elle fit par la suite qui intrigua Julian. Pourquoi rigolait-elle ainsi? À quoi est-ce qu'elle pouvait bien penser? Est-ce qu'il avait dit ou fait quelque chose pour? Enfin, toujours est-il que selon la demoiselle, les enfants qu'ils auraient ensemble ne pourraient pas faire la même tête mignonne que Julian s'ils ressemblaient à Kenzie. Mais bien sûr que oui! Il lui expliqua que vu que se sont des enfants parfaits, ils auraient un mix de leurs deux physiques, plus leur intelligence et leurs expressions! Il éclata de rire à la fin de son explication, regardant la jolie Kenzie. Et il ajouta,

Et puis de toutes façons, toi aussi t'as des expressions toutes mignonnes... moi aussi j'voudrais adopter tes enfants... par contre, faudra m'expliquer pourquoi est-ce que tu faisais une tête bizarre ya quelques secondes...

Il pensait qu'elle ne répondrait pas... ce qui dans un sens serait pire vu qu'il avait une imagination à toute épreuve! À propos de ce qu'ils venaient de dire, soit elle était en train d'imaginer leurs hypothétiques futurs enfants un peu comme dans un film, le corps d'un nouveau-né avec l'une de leur deux têtes greffée dessus. Marrant... ou alors, elle imaginait un enfant ressemblant à Julian qui faisait la même tête que lui quelques minutes auparavent... ou encore, une mini-Kenzie faisant la tête de Julian... c'était sans fin!

Alors qu'il lui avait dit qu'elle était trop intelligente pour être une garce, elle commença à sourire et à lui demander de la pincer. Il avança sa main vers son bras, la pinça tout doucement pour ne pas lui faire mal, et rebaissa sa main en effleurant la sienne au passage. Il la regarda avec un petit sourire.

Verdict? Est-ce que tu me parles bien? Ou alors tu rêves? Dans les deux cas, tu es gagnante! Mais si c'est un rêve, je suis perdant!

Alors qu'il imitait la fille typique de base, celle qui n'a pas de cerveau et qui passe tellement de temps le nez dans son vernis qu'elle en oublie son prénom, Kenzie n'arrêtait pas de rire. Elle devait sûrement se dire qu'il était complètement taré, bon à jeter ou quelque chose du genre. Après tout, des types qui imitent comme ça les filles, c'est pas courant, mais alors après la conversation qu'ils venaient d'avoir, elle devait vraiment penser qu'il était fou! Mais alors pourquoi continuait-elle de parler avec lui?! Peut-être était-elle aussi folle que lui!

Comment ça je t'aurais piqué ton gars si j'étais une fille?!

Et malheureusement (ou heureusement) pour Julian, elle avait bien entendu ce qu'il avait murmurré. Lorsqu'il releva la tête, il vit qu'elle souriait et elle lui confirma qu'elle aussi préférait qu'il soit un garçon. Il lui sourit en retour. Ce genre de réplique, c'était comme une confession pour Julian. Peut-être qu'après tout, elle pourrait être intéressée par un type comme lui?! Bah, il le verrait bien tôt ou tard!

Alors qu'elle lui avait piqué sa réplique, Julian lui avait dit qu'elle ne savait pas s'il lui avait pardonné. Elle avait alors fait une tête toute triste, tellement mignonne et le jeune homme lui avait prit le menton pour soulever sa tête et lui dire en souriant qu'elle était toute pardonnée bien sûr! Elle lui rétorqua alors que c'était lui la bouille toute mignonne... il éclata de rire...

Ah bon? Mais il n'y a que toi qui a l'air de le penser!

Il n'était pas du genre à se dire qu'il était le plus beau. Certes, il reconnaissait qu'il était plutôt sympa à regarder, mais il se disait qu'il y avait mieux que lui. Il avait juste la chance d'avoir de beaux yeux!

Elle lui avait ensuite demandé de ne pas la tuer, en disant que c'était la première des limites qu'elle lui fixait. Il avait été outré qu'elle pense qu'il serait capable de vouloir la tuer et elle en rajouta une couche en faisant le même regard qu'il avait lui-même fait quelques secondes auparavent. Un air à la Michael Scofield?! Il rigola...

Mais que je sache, il ne tue personne Michael Scofield! Encore moins sa copine... enfin... ses amies...

Il se rendit compte de ce qu'il venait de dire... décidément, Kenzie le mettait dans tous ses états! Et le sourire qu'il voyait s'agrandir sur son visage à chaque proposition de geste à faire ou pas l'embrouillait un peu plus. Alors qu'elle allait dire quelque chose, il avait rajouté que le bisou était sur la joue. Lorsqu'il vit qu'elle était un peu gênée, il se dit qu'il aurait mieux fait de ne pas ajouté cette dernière partie... et zut! Elle lui expliqua pourquoi tout ce qu'il avait mentionné était accordé et permis...

Et si se n'est pas juste pour te recoiffer ou te dire bonjour?! Genre, si c'est juste une envie qui me prend comme ça de passer ma main dans tes cheveux ou de te faire un bisou?! J'ai le droit?!

Il la regarda avec des yeux interrogateurs, un peu comme un enfant qui demande au marchand de bonbons s'il peut en prendre un... [comparaison pourrie, désolée] Elle lui décréta ensuite que l'idée d'aller draguer les voisins de Julian ne lui était même pas passé par la tête. Mais son sourire innocent suivi de son rire ne suffirent pas à le convaincre. Mais c'est ce qu'elle ajouta qui tiquèrent Julian.

Je serais plus que ravi de te voir trainer dans les environs... mais je vais t'avouer un truc. Il regarda autour de lui comme s'il s'apprêtait à lui dire un grand secret. Je préfererais que se soit chez moi que tu viennes...

Qu'allait-elle trouver à répondre à ça? Elle l'attaquait, il répondait, mais là, elle n'aurait sûrement pas de réponse! Julian jouait un peu là, c'était vrai, mais il fallait dire que Kenzie aussi... elle le cherchait un peu!! Et qui sait, peut-être allait-elle le trouver?! À moins que se ne soit le contraire?! Enfin bref. Ils parlèrent ensuite de la petite soeur de Julian, Samantha. Apparemment, c'était un truc que Kenzie attendait avec impatience. Elle lui dit même que sa petite soeur allait pouvoir se vanter d'avoir parlé avec une grande... c'est vrai que quand on est petits, parler avec des grands ça fait toujours rêver! Elle avait bien raison!

Je pense plutôt qu'elle dirait qu'elle a parlé avec ma copine! Elle désespère un peu de me voir avec une fille...

Sa petite soeur n'arrêtait pas de lui faire des réflexions, mais ce qu'elle ne savait pas c'est que Julian préférait éviter de lui présenter ses copines, histoire qu'elle ne s'attache pas trop pour ensuite être déçue au cas ou il y a rupture. Mais là, il sentait que Kenzie était bien partie pour rester un moment dans sa vie. La jolie blonde lui dit ensuite que s'il demandait à ce qu'elle prenne ses infos auprès de lui, c'était parce qu'il avait des choses à cacher...

Non... elle ne sait pas tout d'ailleurs! C'est juste qu'elle serait capable de te dire que je suis son vrai père ou un truc du genre... alors que je ne le suis pas... elle ne fait pas bien la différence...

Il avait dit ça sur un ton sérieux, étant donné que c'était un sujet sérieux, mais il lui fit un petit sourire à la fin quand même... Depuis toujours, Samantha avait eu du mal à faire la différence entre son vrai père et Julian qui tenait se rôle. Il avait tenté de lui expliquer, mais elle ne comprenait pas. Enfin... elle y parviendrait bien un jour!

Après s'être éloigné de Kenzie et lui avoir dit qu'il ne la toucherait plus, il lui avait fait une petite tête toute triste, mais apparemment, c'était une tête mignonne... tellement chou que Kenzie voulait lui faire un câlin. Il lui rétorqua qu'il le ferait plus souvent, et que, qui sait, un jour, peut-être qu'elle le ferait ce câlin! Il la vit s'approcher de lui et passer ses bras autour de lui, mais elle se détacha bien trop vite à son goût. Il avait à peine eu le temps de profiter du moment, et de le graver dans sa mémoire comme "le premier calin fait par Kenzie". Elle lui déclama ensuite que c'était elle qui le touchait alors que lui venait de dire qu'il ne le ferait plus. Il lui fit un petit sourire en coin.

Je te signale que j'ai gardé mes mains en l'air... donc, je ne t'ai pas touché!

Taquinerie!!! Cela dit, il aurait bien aimé qu'elle reste collée à lui. Mais au lieu de ça, elle s'était éloignée en lui tournant le dos. Mais lorsqu'elle se retourna, elle rigolait encore. Serait-ce un signal? Du genre "je voudrais recommencer mais je ne peux pas"?! Il l'espérait en tout cas...

Lorsque la conversation en arriva aux filles qui ne sont pas forcément naturelles quand elles parlent aux garçons, Julian lui avait avoué qu'il y en avait une en particulier qu'il espérait qu'elle soit naturelle avec lui. Il sentit le regard de Kenzie qui le fixait, alors il rejoignit son regard du sien
[oh la phrase!]. Elle avait l'air de chercher quelque chose. Il voulait lui faire comprendre qu'il parlait d'elle. Elle lui dit alors qu'elle était sûre que la fille l'était. Un énorme sourire apparut sur le visage de Julian. Un sourire radieux. Parlaient-ils de la même personne?! Il l'espérait... de tout son coeur. Elle détacha alors son regard mais un sourire apparut également sur ses lèvres à elle. Un joli sourire. C'était sans aucun doute d'elle-même qu'elle parlait, avec se sourire-là, qui n'était pas contre-fait... c'était un vrai sourire naturel... Il lui répondit alors

Maintenant j'en suis sûr...

Non, ce n'était pas direct... il aurait pu faire mieux! Enfin, plus la conversation avançait, plus elle avait l'air de lui faire des petits signes et de lui donner des indices qui tendraient à dire à Julian qu'elle était peut-être intéressée. Il tentait de lui répondre par la même. Elle récapitula le fait que depuis le début de leur conversation, elle possédait une maison, elle avait des enfants et elle avait trouvé son âme soeur...

Mine de rien, moi aussi! Pour un type qui ne parle jamais de son futur, tu m'as bien vite marié et trouvé une maison!

Il éclata de rire face à se retournement de situation. Bah oui, c'était elle qui avait provoqué ça! Tout comme elle le provoquait encore en lui demandant s'il voulait qu'elle le viole... il leva les yeux au ciel, l'air de dire "mais non!", puis, quelques secondes après, il répondit

Qui te dit que je ne serais pas consentant?!

Bah quoi, elle était superbe, et elle ne le laissait pas du tout indifférent. Par contre, l'idée du coeur brisé qui viendrait après ne lui plaisait déjà pas beaucoup. Mais bon... c'était dans le cas ou il parlerait italien... ce qui n'était pas le cas...

Après qu'elle lui ait fait son bisou sur la joue, il lui avait répondu en faisant de même. Aurait-il franchi la limite?! Non, elle lui avait répondu qu'elle laissait tomber ses limites. Son petit regard amusé avait piqué Julian qui la regarda quelques secondes alors qu'elle s'éloignait, cherchant quelque chose, une réponse, un geste à faire, quelque chose. Instinctivement, il l'avait ratrappée et avait fait en sorte qu'elle s'arrête. Il était planté là, face à elle, hésitant. Il sentait le regard de Kenzie sur lui. Et puis il s'était dit qu'il n'avait rien à perdre! Alors il lui avait prit la main en disant qu'il allait se lancer. Elle n'avait pas l'air de comprendre. Elle regardait leurs mains entrelacées, tout comme lui. Il reposa son regard sur son visage, elle n'avait pas l'air fâchée, il aurait plutôt dit que c'était le contraire d'ailleurs. Lorsqu'il lui dit qu'elle pouvait l'arrêter à tout moment, elle avait relevé les yeux vers lui, vers ses yeux à lui.
Il lui répéta alors que si elle ne l'arrêtait pas, il continuerait... elle avait comprit qu'il était sérieux, qu'il ne la taquinait plus, que les jeux, c'était fini. Alors qu'il s'avançait encore, elle baissa les yeux et il s'arrêta à nouveau, pensant que peut-être elle allait le repousser. Mais il sentit la main de Kenzie lui effleurer le bras, et il vit un sourire sur son visage. Non, elle n'allait pas le repousser. Elle avait comprit. Elle parcourut les derniers centimètres qui les séparaient et posa ses lèvres sur celles de Julian. Elle recula alors et le regarda en lui disant de continuer. Il sentit ses mains sur sa nuque.

Tes désirs sont des ordres...

Il la serra un peu plus fort dans ses bras, et avança son visage une dernière fois jusqu'à ce qu'il retrouve les lèvres de la jolie blonde. Il l'embrassa alors, doucement d'abord, comme un premier contact, puis, sans s'arrêter, il lacha sa main et posa sa main sur le doux visage de Kenzie et le baiser doux se transforma en baiser tendre et passionné. Il ne sut pas combien de temps ils restèrent comme ça, au milieu de l'allée de course, s'embrassant, mais lorsqu'il s'écarta pour la regarder après se baiser, il se sentait beaucoup mieux, comme si c'était quelque chose qui aurait dû arriver plus tôt. Il la fixait, lui laissant un peu d'espace au cas ou elle regretterait, ce dont il doutait.

Waow...

Encore mieux que ce qu'il avait pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Lun 26 Mai - 22:20

Kenzie avait dit à Julian qu'elle adopterait ses enfants si ils avaient les mêmes mimiques que lui, chose à laquelle il avait répondut que ce serait plus simple si ils en faisaient ensemble, dans ce cas ils seraient juste parfait, chose à laquelle elle avait elle même répondu que si ils avaient la même tête qu'elle ils pourraient plus faire la sienne à lui et ce serait dommage. Elle s'était ensuite imaginer un petit avec la bouille de Julian, trop mignon, mais après la mère avec Julian, beaucoup moins mignon. Julian lui dit alors qu'elle aussi avait des expressions toutes mignonnes, et qu'il adopterait lui aussi ses enfants..

- Ok, heureusement qu'on a prévu une grande maison, va falloir de la place pour les futurs Julian et les futures Kenzie !


Elle rigola, puis alors qu'elle pensait qu'il n'avait pas remarqué sa petite escapade dans son cerveau, il lui demanda de lui expliquer pourquoi elle faisait une tête bizarre juste avant. Dit.. dit pas ?


- Euh.. une tête bizarre moi ? ,
elle rajouta dans ses petits souliers [mdr l'expression], j'ai juste eu un flash de toi avec ta future femme, ça m'a choqué ! Enfin c'était surtout pas la tête de la fille, en plus elle t'embrassait.. Pauvre de toi..

Elle rigola innocemment, bon ok, elle avait presque dit la vérité, elle avait juste rajouté la mocheté de la fille pour pas paraitre bizarre qu'elle faisait une tête bizarre justement.. Surtout qu'au contraire, la fille était pas moche du tout, et voilà qu'elle se remettait à penser, si elle commençait à être jalouse dans ses propres pensées, ça allait pas le faire du tout. Enfin bref..

Julian lui avait ensuite parler de sa couleur de cheveux, de garce, et tout le tralala.. étant trop gentil avec elle, Kenzie lui avait alors demander de le pincer pour voir si elle rêvait pas de parler avec un gars aussi gentil. Elle tendit la main, et ferma fort les yeux s'attendant à une douleur atroce [au moins ptdr], et réouvra un oeil quand elle sentit qu'il ne l'avait qu'à peine pincer, elle ouvrit le deuxième quand il lui effleura la main en rabaissant la sienne. Elle regarda sa main quelques secondes et Julian prit la parole en lui demandant le verdict, Kenzie releva les yeux vers lui, souriant à ce qu'il disait, comme quoi, elle serait gagnante dans tous les cas mais lui serait perdant dans le cas où ce serait un rêve.


- J'ai l'honneur de t'annoncer que tout ça n'est pas un rêve très cher. J'suis juste tombé sur un gars parfait !
elle rigola, du moins en apparence, va falloir que je fouille pour te trouver un truc qui cloche

Elle lui tira la langue amusée, puis au sujet de sa blondeur et tout ça, Kenzie lui avait dit qu'elle aimerait pas trop que ce soit une fille, il lui piquerait son gars. Il lui demanda alors pourquoi ça. Kenzie haussa un sourcil


- Ba déjà que t'es beau en gars, imagine en fille, tu serais une bombe, et j'aurais plus de chance ! Trop triste..


Elle lui avait ensuite répondu qu'elle aussi préférait qu'il soit un gars, mais pas pour la raison qu'elle venait de dire, mais tout simplement parce qu'elle l'aimait bien.. et même bien bien, mais ça elle le garda pour elle. Il lui avait répondit à son sourire, un de ces sourires qui lui faisait beaucoup d'effet xD.

Il lui avait ensuite pardonné de lui avoir piqué sa réplique, en disant qu'il pouvait pas en vouloir à une bouille aussi mignonne, chose à laquelle avait Kenzie avait répondu en disant que c'était lui la bouille toute mignonne. Il lui répondit alors qu'elle était bien la seule à le penser. Kenzie réplique sans réfléchir

- Tant mieux comme ça.. nan rien


Elle se gratta la tête en rigolant, elle s'était arrêté à temps pour éviter de dire, comme ça je t'aurais juste pour moi. Ca aurait peut-être pas fait un bon effet..

Elle lui avait ensuite fait une remarque sur le fait qu'il pourrait la tuer en disant que un petit air à la Michael Scofield c'était miam. Il répondit que de toute façon Michael ne tuait personne, et encore moins sa copine, elle haussa un sourcil et il se reprit en disant qu'il ne tuait pas ses amis. Lapsus révélateur ? Elle aimait le croire.


- C'est vrai c'est vrai.. Pourquoi t'as dit, nan rien.. je crois que je suis en mode, ne termine pas ses fins de phrase.


Elle rigola à nouveau, comme un peu plus tôt dans la conversation, décidément, il allait finir par lui ôter toutes répliques si ça continuait. Encore une fois elle s'était arrêter avant de lui demander pourquoi il avait dit "copine", mais bon ça faisait un peu la fille qui capte que les gaffes qui veulent rien dire. Quoiqu'en même temps, elle lui avait dit pire aujourd'hui..tanpis ce qui est fait est fait.

Elle lui avait ensuite dit que la main dans les cheveux [j'ai bataillé pour écrire cheveux j'y arrivais plus mdr] pour la recoiffer ou le bisou sur la joue pour lui dire bonjour, c'était autorisé. Mais il insista en demandant si il avait envie mais pas seulement pour tout ça, s'il avait le droit de le faire. Il la regardait avec un regard d'enfant encore une fois. Elle se dit qu'il la taquinait encore, elle lui sourit et répondit.


- Ba voilà, t'as compris la technique, j'peux rien te refuser avec cette tête.


Elle lui passa une main sur la joue avec un sourire attendri. Elle lui avait ensuite décrété qu'en fait il voulait pas qu'elle traine dans les environs de chez lui, il répondit qu'au contraire ça le dérangeait pas, puis il regarda aux alentours, et Kenzie ouvrit grand les oreilles intriguée par ce qu'il allait rajouté. Il lui dit alors qu'il préfèrerait que ça soit chez lui qu'elle aille. Elle rigola et répondit à son tour.

- Fais gaffe à ce que tu dis à un esprit mal placée comme moi, on pourrait croire des choses..


Elle fit une tête d'ange, tout en pensant quand même à ce qu'il lui avait dit, et elle en était vraiment ravie. En fait, plus elle lui parlait, plus elle se doutait que c'était pas seulement pour rigoler tout ce qu'il disait, et elle non plus, ça tombait bien..Restait à voir jusqu'où ils pourrait continuer comme ça [à quelques mètres seulement humhum xD].

Alors que Kenzie lui avait dit que Samantha irait se vanter d'avoir parlé avec une grande, Julian lui répondit qu'elle irait surtout dire qu'elle avait parlé avec sa copine, apparamment elle désespérait de le voir avec une fille. Kenzie rigola légèrement.

- Déjà à cet âge, elle surveille les relations de son frère ? Si c'est pas mignon ça !


En fait qu'elle aille répéter ça ne la dérangeait pas vraiment au contraire. Dommage que ce ne serait pas vrai, car ça non plus ça la dérangerait pas..Il lui répondit ensuite que si il voulait qu'elle prenne les infos auprès de lui, c'était en fait parce qu'elle ne savait pas tout, et qu'elle pourrait lui dire que c'était lui son père.. Il avait dit tout ça sur un ton sérieux, croyant qu'elle avait fait une gaffe elle allait s'excuser, mais il lui fit un petit sourire, auquel elle répondit.


- Oh, elle finira par comprendre, c'est compréhensif.. Elle est encore jeune pour faire la part des choses, mais ça viendra avec le temps.


Elle lui fit un nouveau sourire tout en pensant à la future rencontre avec la petite. Elle se demandait pourquoi, ayant quand même une petite idée, mais elle avait hâte de faire sa connaissance. Elle devait être tellement chou, et puis Kenzie avait un petit faible pour les petits ^^.

Après qu'il ait fait sa petite tête, et qu'il lui ai dit qu'il recommencerait pour que peut-être un jour elle le prendrait dans ses bras, elle ne s'était pas faite prié, et s'était approché de lui pour le prendre dans ses bras. Elle l'avait bien vite relaché en lui disant que c'était elle qui le touchait juste après que lui ait dit qu'il ne la toucherait plus. Il lui dit alors que lui avait gardé les mains en l'air et donc ne l'avait pas touché. Elle rigola et haussa les épaules.


- Ravie que tu respectes les règles, mais j'te rassure j'l'aurais pas fait si t'avais couru plus longtemps juste avant ,
elle leva les yeux au ciel et rigola, comment j't'ai cassé..

Elle fit un grand sourire de gamine, toute fière d'elle, comme un enfant qui vient de renverser le pot de peinture partout et qui montre ses mains fièrement [mdr niveau comparaison j'suis pas mieux xD].

Alors qu'ils parlaient d'une certaine fille, Julian avait dit qu'il espérait qu'elle soit naturelle, et Kenzie avait répondu en jouant le tout pour le tout, qu'elle était sure qu'elle l'était, en parlant d'elle. Elle avait détourné le regard mais l'avait replacé sur lui quand il lui dit que maintenant il en était sure qu'elle l'était. Là, il n'y avait plus de doutes, c'était certain qu'il parlait d'elle.. de qui d'autre ? Ce qu'il disait ne laissait pas d'autre choix. Elle était ravie, oh ça oui elle l'était. Et là elle aurait bien aimé ce laisser porter par une pulsion hormonale, et se pendre à son cou [pas littéralement ptdr], pour l'embrasser encore et encore. Mais en bonne fille distinguée qu'elle était [hum hum], elle resta là, les yeux dans les yeux.. Ce qui serait par contre pas drôle du tout, c'est qu'elle se fasse en fait des films depuis le début, mais y'avait plus de doutes maintenant.. elle y croyait. D'ailleurs, elle put s'empêcher de cacher un grand sourire radieux, comme si on venait de lui annoncer que le père noël existait.

Alors qu'elle avait énuméré tout ce qu'elle avait eu pendant cette conversation, c'est-à-dire, une maison, des enfants et un mari, Julian lui répondit que lui aussi, que pour un type qui parlait pas beaucoup d'avenir, elle l'avait très vite marié et trouvé une maison. Elle rigola à ce qu'il venait de dire et prit un air outré.


- Et oh, c'est pas tout de ma faute hein, t'était pas contre pour la maison, et c'est toi qui a décrit ta fille idéale, c'est pas ma faute si elle me ressemble tout crachée, et que toi tu ressemble au mien,
elle éclata de rire, avoue que t'es ravi, ça te fera ça de moins à t'occuper pour ton avenir !

Voilà comment passer d'une scène romantique à souhait.. ou presque, à une scène tout ce qu'il y a de plus comique, en parlant d'âme soeur à la légère. C'est ça qu'elle appréciait aussi chez Julian, elle pouvait passer du tout au tout, et après tout, c'était elle, naturelle, c'est ce qu'il aimait non ? xD. Elle avait ensuite rigolé au sujet de l'italien, qu'elle le violerait, il répondit alors après avoir levé les yeux au ciel, qu'il pourrait être consentant. Kenzie fit mine de réfléchir à la situation.


- Ouais mais si t'es consentant, ça serait beaucoup moins drôle pour moi Rolling Eyes.

Elle lui lança un regard perçant sensé lui faire peur, mais apparramment ça marchait pas tellement.


Alors qu'ils marchaient [pour la je sais pas combiètième fois ptdr], Kenzie l'avait embrassé sur la joue, et une chose entrainant une autre, Julian l'avait arrêter en pleine marche, et lui avait fait comprendre que si elle ne l'arrêtait pas, il pourrait bien faire plus que l'embrasser sur la joue. Son visage étant seulement à quelques centimètres du sien, et Kenzie comprenant enfin, et cette fois sure d'elle qu'il voulait la même chose qu'elle, elle avait posé ses lèvres sur les siennes, puis lui avait ensuite dit de continuer avec un sourire. Il lui dit alors que ses désirs étaient des ordres, et il repartit à l'assaut de ses lèvres [que c'est joliment dit ptdr], l'embrassant doucement, abandonnant sa main pour sa joue, et la libérant ainsi de telle sorte qu'elle puisse la passer également derrière la nuque de Julian. Le baiser qu'il lui donnait devenait tendre et passioné, un baiser de cinéma [au moins xD, bref j'arrête mes commentaires ptdr]. Il se détacha d'elle et lacha un waouh, tandis qu'un courant électrique lui transperça le coeur [encore plus beau ptdr]. Elle glissa ses mains de derrière la nuque sur les côté de son cou, pour finalement les glisser en haut de son torse, et encore après, les laissant retomber pour retrouver la main qui tenait sa taille quelques secondes auparavant.. Elle avait suivi ce mouvement avec ses yeux, comme précédemment, puis les releva vers lui, le sourire aux lèvres.


- Ca c'était le meilleur moment de la journée.


Elle rigola légèrement et reprit.

- Et ça c'était une phrase vraiment ridicule.


Elle fronça les sourcils et reprit une nouvelle fois, se rapprochant de lui, et repassant sa main libre derrière son dos.


- Et là je crois que c'est le bon moment pour me taire Rolling Eyes

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mar 27 Mai - 0:42

Julian avait littéralement proposé à Kenzie de lui faire des enfants, ce qu'heureusement, elle prit avec humour. Ce n'est qu'à ce moment-là que le jeune homme s'était dit que ça aurait pu être dangereux avec une autre fille de lui dire un truc comme ça, même pour rire... il aurait risqué la baffe! Mais pas avec Kenzie... elle était vraiment exceptionnelle [si elle savait qu'il pense ça!!] Il la regardait alors qu'elle disait qu'heureusement ils avaient prévu une grande maison...

Mais euh... tu vas pas faire 10 enfants quand même!!! Sinon, c'est un manoir qu'il faudra prendre!!!

Il rigola. Juste après, il lui demanda pourquoi elle faisait une tête bizarre. Elle semblait hésiter dans sa réponse... il commençait vraiment à se faire des films lorsqu'elle lui expliqua simplement qu'il l'imaginait avec une femme... moche... il sourit...

C'est sympa de me caser avec une moche! Moi qui me voyait avec une jolie blonde avec des yeux pétillants... mais bon, puisque c'est mon destin, je vais prendre la moche! il rigola, Cela dit, je suis sûre qu'elle sera super intelligente et super gentille!

Ah elle voulait jouer... jouons! Bien entendu, ce n'était pas le physique de la fille en question qui lui plaisait, mais bien ce qu'elle avait dans sa tête. Si elle était jolie, disons, comme kenzie, se serait un gros plus! Mais si elle pouvait être intelligente, gentille, rigolote et mignonne, disons, comme Kenzie, se serait la femme parfaite, et il ne la laisserait certainement pas partir!

Alors qu'elle lui tendait la main pour qu'il la pince histoire de voir si elle parlait à un rêve ou pas, il l'avait bien pincée, mais pas fort
[c'est l'homme parfait!!] pour ne pas lui faire mal. Il vit qu'elle avait ouvert un oeil, un peu surprise, et elle ouvrit le deuxième quand il effleura sa main, là aussi, elle était un peu surprise. Et Julian était content. Apparemment, ça faisait un petit effet!

Tu pensais tout de même pas que j'allais te faire mal?! il tira la langue, parce que j'en serais incapable! Et tu peux fouiller ce que tu veux... je t'en donne l'autorisation...

Il ouvrit les bras, la regarda avec un petit air de défi...

Vas-y!

Allait-elle le faire?! Réponse au prochain épisode!

Elle lui expliqua alors qu'en fille, Julian serait une bombe, et que donc, elle lui piquerait tous ses mecs. Le jeune homme la regarda amusé, et il lui dit d'une voix et d'une allure fortement féminines, comme s'il racontait un compte de fées,

"Salut les mecs, j'm'appelle Juliana!" Et là, les mecs se tournent vers la petite blonde derrière Juliana, et tombent sous son charme directement... car tout garçon normalement constitué tomberait tout le charme de la magnifique Kenzie... Puis, sur un ton normal, tu vois, t'aurais plus de succès que moi!!

Alors qu'il lui disait qu'elle devait bien être la seule à penser qu'il avait une bouille mignonne, elle commença une réponse, mais elle ne la termina pas. Elle avait l'air un peu gênée, et Julian voulait savoir... non pas par curiosité, enfin si, un petit peu. Mais c'était surtout pour savoir si son impression était bonne. L'impression qu'il avait depuis un petit moment... Il rebondit alors sur sa réplique... [Ptdr... rebondir sur une réplique... on va dire que c'est possible!]

Comme ça quoi!?

Il la regarda dans les yeux, l'air sérieux. Le même regard qu'il lui fit par la suite, lorsqu'elle commença à nouveau une phrase qu'elle ne termina pas. Elle voulait savoir pourquoi... mais elle n'avait pas fini sa question.

Pourquoi quoi?!

Il avait un certain don pour mettre les gens mal à l'aise parfois, quand il le voulait, ou plutôt, quand les gens l'énervaient... mais là, ce n'était pas le but. Il était intrigué, et il voulait vraiment savoir si son intuition était la bonne, car si c'était le cas, peut-être que les choses changeraient entre lui et la ravissante Kenzie.

Après, il lui avait demandé s'il était autorisé à lui faire des bisous et à passer sa main dans ses cheveux ou à lui prendre la main pour d'autres raisons que celles qu'elle avait mentionné. Il lui fit un petit regard d'enfant et elle lui répondit qu'elle ne pouvait rien lui refuser avec cette tête là. Lorsqu'elle passa sa main sur sa joue, il sentit que son coeur avait manqué un battement.
[poétique tout ça!] Il décida de pousser un peu plus.

Alors ça veut dire que là, maintenant, je peux te faire un bisou si je veux?!

Tant qu'à faire, autant tenter sa chance! Elle lui dit alors qu'elle avait un esprit mal tourné, et que ce qu'il venait de dire pouvait être mal interprété. Bah quoi, il l'invitait juste à aller chez lui!

Je pensais à des trucs innocents... des soirées dvds, des dîners... ce genre de trucs quoi! Il la regarda avec un sourire amusé, t'as l'esprit mal tourné toi!!

Il lui fit un clin d'oeil... Elle lui fit remarquer que Samantha était un peu jeune pour surveiller son frère, et que s'en était mignon... il sourit...

Oui, elle surveille! Une fois, j'ai eu le malheur de lui amener une amie, juste une amie, elle m'a dit qu'elle était pas bien pour moi! Bon, okay, elle avait raison, mais quand même... Il baissa la tête en regardant ailleurs... J'espère qu'elle t'aimera!

Il releva les yeux pour voir sa réaction... *aller, souris! si tu souris, c'est que tu l'espères aussi!! souris!!* Puis elle lui dit qu'elle était jeune pour faire la part des choses... décidément, cette jolie blonde était vraiment intelligente! Comme si elle avait lu dans ses pensées!!

J'espère, sinon t'imagines?! Déjà que les gens à son école pensent que je suis son père, parce que c'est comme ça qu'elle m'appelle quand je vais la chercher... j'ai entendu deux mères parler et dire que j'avais l'air bien jeune...

Il rigolait, mais c'était un rire un peu gêné... mais pas gêné par ce qu'il venait de dire, mais plutôt par le contexte... le "pourquoi sa petite soeur l'appelait comme ça"...

Alors que tout allait bien, la conversation allait bon train, Kenzie eut soudain une folle envie de casser Julian. Elle lui dit qu'elle ne lui aurait pas fait de câlin s'il avait courru juste avant. Il fit une tête un peu comme un chien enfermé dans une cage dans un chenil
[le regard qui tue!]. Il se dit que finalement, il avait peut-être une fausse impression et qu'elle n'était pas du tout intéressée... Il ajouta la petite moue, celle ou la lèvre inférieur ressort un peu... Mais alors que son impression venait de retomber, elle ressurgit à nouveau en voyant le regard ravi de la jeune fille. Il venait de lui dire qu'il pensait bien que la fille en question était naturelle avec lui. Aurait-elle compris qu'il parlait d'elle?!

Elle lui dit alors que ce n'était pas de sa faute... qu'il était d'accord pour la maison et qu'il avait décrit la fille idéale qui lui ressemblait comme par hasard... Il la regarda et lui dit,

Je n'ai jamais dit que je n'étais pas content du futur qu'on s'est fait tous les deux... je soulignais simplement le fait que tu fais ressortir le meilleur de moi... je ne regarde jamais vers l'avenir, mais tu m'as fait l'imaginer, et maintenant, je le vois presque! Et puis je suis content d'être marié et d'avoir des enfants et une maison avec toi!!!

Elle croyait que son petit coup d'épée dans la scène romantique qu'ils s'étaient fait allait laisser des traces?! Voilà comment il venait de retourner la situation... il passa une main sur sa joue furtivement, risquant de se prendre un coup, ou une remarque désobligeante... mais le risque en valait la peine.

C'est alors qu'elle lui dit à propos du fait que s'il parlait italien, elle le violerait sur place. Il lui avait déclamé qu'il serait consentant, mais elle avait l'air de vouloir jouer un peu... elle lui dit que se serait moins drole pour elle... il la regarda avec de grands yeux pendant quelques secondes.

Là, c'est toi qui me fais peur!

Il éclata de rire... non, elle ne lui faisait pas peur...

Puis, arriva le moment de romantisme à l'état pur
[il est tard, désolée pour les divagations!] ou elle marchait et qu'il l'avait fait s'arrêter. Il n'avait qu'une envie, l'embrasser. Mais ne sachant si elle était ou pas d'accord, il avait préféré la jouer sûr et lui laisser la chance de pouvoir lui faire comprendre qu'elle ne voulait rien avec lui, ce qui aurait brisé son coeur... À la surprise générale [mdr] elle avait posé ses lèvres la première sur celles de Julian. Il avait ensuite fait le reste du chemin, l'embrassant pour de vrai, comme au cinéma, enfin, un peu mieux qu'au cinéma! Il sentit les mains de la jeune fille qui descendaient de sa nuque jusqu'au haut de son torse, ce qui eut pour effet d'accélérer son coeur. Il n'en revenait pas. Ce moment... cet instant... alors qu'elle lui prenait la main... ils étaient sur la même longueur d'ondes... elle lui déclara que c'était le meilleur moment de la journée en ajoutant que c'était une phrase ridicule.

C'était le meilleur moment de ma semaine...

Il lui sourit, et alors qu'elle se rapprochait en lui disant qu'elle ferait mieux de se taire, il en profita un peu. Il posa ses deux mains sur la taille de la jeune fille et l'embrassa à nouveau, sans lui demander son autorisation cette fois-ci! Son coeur battait à tout rompre, même dans ses rêves les plus fous il n'aurait pu imaginer ça... pendant qu'il l'embrassait, il se rapprocha un peu d'elle... un peu plus... et encore un peu... jusqu'à ce qu'ils se retrouvent presque collés l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Ven 30 Mai - 22:09

Alors qu'ils parlaient d'enfants, Kenzie rigola en disant qu'heureusement ils avaient prévu une grande maison pour tous les mettre. Il lui répondit alors qu'elle n'allait quand même pas faire 10 enfants, parce que dans ce cas, c'était un manoir qu'il leur fallait. Kenzie rigola également.

- Et pourquoi pas un chateau en Espagne ? Tiens ça m'rapelle une chanson d'une française, à croire que je suis à fond dans les chansons françaises ! ,
elle haussa un sourcil avec un air malicieux, tu vas me refaire une phrase en français ? , elle rigola, enfin bref, je m'égare.. hum hum.. T'en fais pas j'compte pas faire 10 enfants, merci la peau du ventre après !

Elle fit une moue tristounette du genre des enfants, en baissant la tête sur son ventre, les mains posées dessus.


- Et puis j'compte avoir une vie en dehors, 10 enfants, c'est chou mais c'est pas gérable, j'pense pas en être capable ! Et puis j'veux profiter de mon mari moi.


Elle fit un grand sourire. Il lui avait ensuite demander pourquoi elle avait fait une tête bizarre juste avant, en fait elle pensait simplement à lui avec une fille, mais elle lui avoua à lui que la fille était moche. Pour éviter qu'il croit des choses, qui seraient en fait totalement justifiées xD. [ça a l'air super compliqué ce que je viens de dire mdr]. Il sourit alors en disant que c'était sympa de le voir avec une moche alors que lui se voyait plutôt avec une blonde aux yeux pétillants, en rajoutant que puisque c'était son destin il prendrait la moche. Il dit également qu'il était sur qu'elle serait super intelligente et super gentille. Jolie blonde, yeux pétillants ? Kenzie lui sourit et répondit en rigolant.


- Rho mince ça aurait pû être moi, dommage que je sois bientôt brune


Elle prit une fausse mine triste mais éclata de rire en suivant. Il l'avait ensuite pincé à sa demande pour voir si elle était bien en train de pas rêver [trop français ptdr]. Il ne l'avait bien entendu pas pincer fort, et elle lui avait alors dit qu'elle était bel et bien en train de parler avec l'homme parfait, mais qu'il faudrait qu'elle fouille pour trouver un truc qui cloche. Il lui répondit alors qu'elle ne croyait pas qu'il allait lui faire mal en lui tirant la langue et rajouta qu'il en serait incapable.

- Oh tu sais d'autres l'auraient fait ! ,
elle fit un joli sourire

Il lui dit ensuite qu'elle pouvait fouiller partout, il lui donnait l'autorisation, en ouvrant les bras avec un petit air qui ressemblait à du défi dans le regard. Kenzie pencha légèrement la tête avec un petit sourire. Il rajouta un vas-y qui la fit réagir, dans le bon sens bien sûr.


- J'pensais fouiller dans ta tête, pas dans tes poches, t'es du genre à croire qu'on cache des secrets dans les poches ? ,
elle rigola, j'te donnerais pas le plaisir de te faire tripoter par moi.

Elle lui tira la langue et éclata de rire, son petit air de défi ne l'avait pas dérouté au contraire, et elle espérait bien l'avoir mis en difficulté dans une possible réponse. [au moins ptdr]. A croire qu'un petit jeu s'était installé depuis un moment déjà entre eux, et c'était loin de lui déplaire.

Elle lui avait ensuite dit que si Julian était une fille, ce serait une telle bombe qu'il lui piquerait les mecs. Il prit alors un ton de compte de fées, avec une allure extrèmement féminine et raconta un petit compte comme quoi les garçons regarderaient la "magnifique Kenzie" et tomberaient sous son charme. Kenzie rigola et lui attrapa le bras


- Ok ok t'as gagné, mais s'il te plait, refais plus ce truc avec ton bras, ça fait extrèmement "fille",
elle rigola, ça m'embêterait qu'un gars commence à te tourner autour. En plus de concurrence de fille, j'aurais des gars en plus.

Elle rigola à nouveau, se rendant compte après de ce qu'elle avait dit, elle baissa la tête en se grattant le crâne et releva avec un grand sourire.


- J'ai dit "j'aurais" ? J'voulais dire les autres filles..


*Oups, c'est ce qu'on apelle une gaffe énormissime et un rattrapage merdique xD*

Elle avait ensuite commencé une phrase en réponse à la sienne mais qu'elle ne finit pas, étant donné ce qu'elle allait dire, mais Julian voulait apparamment savoir la suite. Kenzie creusa dans se méninges, et lui répondit.


- Comme ça ça veut dire que j'ai une bonne vue,
à elle même, qu'est-ce que j'dis moi, comme ça.. comma ça voilà c'est tout.

Elle rigola, s'enfonçant encore plus dans sa connerie. D'ailleurs juste après elle refit la même, à croire qu'elle commençait à perdre de l'assurance en face de ce beau jeune homme, c'était grave xD. Et encore une fois, il lui demanda de finir sa phrase. Le pire c'est qu'il la regardait tellement sérieusement qu'elle se sentait obligé de répondre quelques chose d'incohérent, va savoir pourquoi.


- Nan rien, j'avais compris autre chose


Elle lui fit un joli sourire pour qu'il oublie l'excuse et se focalise sur son jolis minois [ptdrr]. Ils étaient ensuite en train de blablater sur ce qu'il avaitl e droit de faire ou pas, et elle avait autorisé le bisou sur la joue et le reste. Après qu'elle lui ait passé la main sur la joue, en disant qu'avec cette tête elle pouvait rien lui refuser, il lui demanda alors si là il pouvait lui faire un bisou sur la joue.


- Euh.. ba oui j'imagine, pourquoi tu veux m'en faire un ? J'ai rien fait de spécial !


Elle fit mine de réfléchir, comme si on avait besoin de faire un truc spécial pour faire un bisou sur la joue. Surtout qu'il n'y avait aucune raison de parlementer quand un gars comme lui demandait gentiment ça. Une personne normalement constituée se jetterait à son cou.. A croire que Kenzie aimait le suspens, et était plutôt du genre à se contenir.. enfin pas souvent mais là oui. [pas logique la fille]. Elle lui fit un sourire après,
traduisant le fait qu'elle allait surement pas le taper si il l'embrassait maitenant. [et pas l'embrasait comme j'avais écrit mdr].

Il lui avait ensuite dit qu'il préférait qu'elle aille chez lui plutôt que chez ses voisins, et en bonne fille ayant l'esprit mal placée, elle lui avait répondu de faire attention à ce qu'il disait vu qu'elle avait justement l'esprit mal placé. Il répondit qu'il pensait à des trucs innocents du genre soirée DVD ou dîner. Toute personne aurait pû être génée, mais là Kenzie ne l'était bizarrement pas du tout, et quand Julian lui dit qu'elle avait l'esprit mal tournée, elle rigola franchement.


- Ba oui c'est ce que j't'ai dit ! Mais soirée DVD et dîner, ça me va aussi je te rassure !


Le sujet tournait ensuite autour de Samantha, Kenzie trouvait mignon qu'elle s'inquiète pour la vie amoureuse de son grand frère. Julian affirma qu'elle surveillait, et qu'une fois elle lui avait même dit qu'une amie à lui n'était pas faite pour elle. Il rajouta qu'il espérait qu'elle elle l'aimerait bien.


- Aah tu me mets un coup de stress là, t'imagines elle me trouve horrible, méchante, débile, j'm'en remettrais jamais. Après elle t'empêcheras de me revoir ! J'espère aussi qu'elle m'aimera bien !


Elle avait dit tout ça sur un ton pseudo tragique, mais elle finit par sortir un sourire à la fin. Mine de rien, le coup du stress elle le pensait vraiment. Si jamais elle l'aimait pas, ce serait vraiment triste, et pas pour son amour propre, ça elle s'en fichait, mais surtout de savoir qu'un membre de la famille de Julian, même si c'est une petite fille de 6 ans, ne la trouve pas assez bien pour lui, ça lui ferait mal au coeur. Quoiqu'en même temps, elle s'expose un peu trop à un futur incertain, qui dit que Julian veuille d'elle au départ ? Julian lui avait ensuite dit qu'il espérait que Samantha comprenne qu'il n'était pas son père. Déjà qu'à l'école, deux mamans avaient parlé de lui dans son dos.


- Sauf que là le problème c'est pas ce que ta soeur croit mais ce que les mères disent. De quoi elles se mèlent pour dire que t'es trop jeune, c'est pas leur problème.


Julian avait cependant rigolé en parlant des mères, mais Kenzie n'aimait pas trop ce genre de personnes qui jugeait sur ce qui les regardait pas.


- Enfin bref, c'est pas le sujet, faut que je prenne des calmants avant de sortir moi,
elle fit un léger sourire, Ca n'empêche que c'est sûr que c'est un peu génant.

Kenzie l'avait ensuite cassé pour rigoler, et Julian la regarda comme un chien enfermé en cage [trop forte elle a deviné ptdr], ce qui la fit rire à nouveau.


- Me regarde pas comme ça, je rigole Junior.


Et voilà qu'elle se mettait à donné des petits surnoms qui avaient rien à voir avec le contexte.. pourquoi pas.
Elle lui avait ensuite dit d'avouer qu'il était ravi de pas à avoir à s'occuper de son avenir. Il lui répondit qu'en fait il soulignait le fait qu'elle avait réussi à faire sortir le meilleur de lui même, lui qui ne parlait jamais d'avenir, et que là il pouvait presque le voir. Kenzie souriait en entendant ce qu'il disait, il rajouta qu'il était content d'avoir tout ça avec elle. Il passa sa main sur joue, et Kenzie ne la repoussa pas, elle le regardait avec toujours ce même sourire qui traduisait presque ce qu'elle ressentait.


- J'suis contente que tu me fasses confiance au point de t'ouvrir à des choses que t'as pas l'habitude de parler. Et ça m'fait plaisir de voir qui tu es en dehors et en dedans, et encore plus de savoir que je suis peut-être une des rares personnes à connaitre ça de toi. Et j'espère que j'suis pas du tout à côté de la plaque en disant ça.


Elle rigola légèrement, puis lui fit un sourire reconnaissant, avouant que même si elle rigolait, tout ce qu'elle disait était très sérieux et qu'elle le pensait vraiment.
Dans un registre beaucoup moins romantique [et c'est peu dire mdr], Kenzie lui avait dit que si il était consentant, ce serait beaucoup moins drôle pour elle. Il la regarda avec de grands yeux pendant quelques secondes, ce qui donna pour effet à Kenzie de se pincer les lèvres pour s'empêcher de rigoler, et il lu idit alors que là c'était elle qui lui faisait peur. Il éclata ensuite de rire, suivi par Kenzie, puis reprenant son sérieux, elle lui répondit avec un petit air mi sadique, mi mystérieux.

- T'as raison d'avoir peur, va savoir de quoi je suis capable, hahaha. [rire sensé être démoniaque humhum]


Alors qu'ils s'étaient retrouvé à s'embrasser, enfin, chose que Kenzie commençait à attendre avec impatience depuis un bon moment déjà depuis qu'ils avaient commencé à discuter ensemble, Kenzie lui avait dit que c'était le meilleur moment de sa journée, en rajoutant que c'était une phrase ridicule. Il lui répondit que c'était le meilleur moment de sa semaine, et il lui sourit, ce sourire magnifique. Elle avait dit que c'était peut-être le moment de se taire et s'était rapproché de lui, Julian en profita pour poser ses mains sur sa taille, et se repencha pour l'embrasser. Kenzie adorait ce moment, et répondit à ce baiser sans se faire prier, le faisant durer et durer, alors que Julian se rapprocher d'elle toujours plus, jusqu'à qu'il soit collés l'un l'autre, ou du moins presque, mais un presque que Kenzie enleva bien vite en parcourant les derniers centimètres qui les séparait. Elle repassa ses bras derrière sa nuque, l'attirant toujours plus vers elle. Quand le baiser prit enfin, ou plutôt malheufin [mix de malheureusement et d'enfin, ça veut rien dire mais pas grave mdr], elle lui fit un petit bisou dans le cou et posa sa tête contre son épaule, sachant que debout normalement elle était à ce niveau, essayant de retrouver des pulsations de coeurs normaux, à croire que quand ils s'embrassaient, elle faisait presque une crise de tachicardie [xD]. Elle sourit légèrement et lui dit la tête toujours posé contre son épaule.


- Et bien cher jeune homme, je ne trouve décidément aucun truc qui cloche chez vous.


Elle lui caressait le bras avec une de ses mains, et releva la tête vers lui, pour lui faire un petit bisou. Elle rajouta avec un petit sourire amusé


- Première étape de notre avenir enclenchée, rassure moi l'étape enfant, c'est pas la prochaine ?


Elle rigola, et reprit à nouveau.


- Tu veux pas refaire ce que t'as fais quand j'ai dit qu'il vallait mieux que je me taise ?

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Sam 31 Mai - 0:03

Après lui avoir demandé si elle comptait faire 10 enfants, ou plutôt, lui avoir demandé de ne pas en faire autant, la jeune fille lui répondit. Non, ce ne serait pas un manoir qu'il leur faudrait, mais un chateau en espagne... elle commença à divaguer sur le fait que ça lui rappelait une chanson française... maintenant qu'elle le disait, Julian pensa qu'effectivement, c'étaient bel et bien les paroles d'une chanson...

Un chateau? Tout ce que tu voudras ma chérie! [<- en français!] Mais tu sais, même après avoir eu 10 enfants, je suis sûre que tu serais très jolie!! Bon, forcément, avec tes 10 petits, plus aucun mec n'osera s'approcher de toi!!! Espèce d'usine!!

Elle le rassura en disant qu'elle ne comptait pas en faire 10 et qu'elle voulait pouvoir profiter de son mari... Il lui fit un grand sourire, un de ceux super charmeurs...

Je te signale qu'on habitera ensemble...

Le sous-entendu était assez clair... il regarda derrière lui, comme s'il avait entendu un bruit, mais en réalité, c'était juste parce qu'il était un peu gêné et surpris par ce qui venait de sortir de sa propore bouche. Parfois, il parlait sans réfléchir... enfin, le sujet passa alors au fait que Kenzie voulait le caser avec une moche... ce à quoi il avait répondu qu'il se voyait plutôt avec une blonde au regard pétillant, mais à son grand regret, elle lui répondit qu'elle serait bientôt brune...

J'aime bien les brunes aussi... peu importe la couleur, tant qu'elle est un minimum intelligente et qu'elle me supporte, ça me va!

Il avait ajouté la dernière partie parce que sinon, ce qu'il ressentait aurait été trop évident, et il ne voulait quand même pas lui avouer ça comme ça... Oh la la... avait-il juste pensé qu'il voulait lui avouer quelque chose? Un signal d'alarme retentit dans la tête à Julian... il était bel et bien en train de craquer pour la jolie blonde qui se tenait juste en face de lui. Elle ne se doutait probablement de rien, et si elle le savait, elle partirait sûrement... Julian secoua la tête pour arrêter ses pensées qui filaient à toute allure pour se concentrer sur Kenzie qui lui disait que d'autres personnes l'auraient pincée fort. Il lui sourit, émergeant encore de ses réfléxions précédentes.

Mais moi j'en suis bien incapable, et si tu ne le savais pas, maintenant, tu es au courant... je ne fais pas de mal à une fille moi...

Il avait trop de respect pour la gente féminine. Mais c'est aussi à cause de ce qu'il avait vécu tout sa vie. Cette violence, cette haine... il savait ce que cela engendrait, et il savait la souffrance que cela provoquait. Il avait retenu la leçon... ne jamais frapper une femme. Et même s'il était plutôt bagarreur, il ne s'en prenait qu'à des gens qui l'avaient attaqué. En faite, en repensant à cela, il regrettait presque d'avoir permis à Kenzie de le fouiller. Qui sait comment elle réagirait à cela? Elle avait plutôt bien prit le fait que son père l'avait frappé pendant des années, mais comment prendrait-elle le fait que lui-même pouvait se montrer violent quand on l'attaquait? Cela dit, le jeu qu'ils jouaient sur le moment était trop tentant, et alors qu'elle lui répondait qu'elle voulait fouiller sa tête, zone dangereuse, et non ses poches, il la regarda quelques secondes et se pencha un peu en avant.

Alors vas-y... fouille dans ma sombre tête! [transition de fous!]
C'est vrai qu'un mec qui se met à imiter des filles comme ça, sans réelle raison avait un côté sombre dans sa tête... une durite qui avait lâché ou un truc du genre! La jolie Kenzie lui fit remarquer qu'il ne fallait plus jamais refaire ce qu'il venait de faire, il commença à sourire, mais lorsqu'il entendit un "j'aurais" en parlant de la concurrence, il fut très surpris, ce qui devait sûrement se voir. Elle se ratrappa en disant qu'elle parlait d'autres filles, mais pour Julian, c'était juste un ratrappage qu'elle essayait de faire. Il attendit quelques secondes, cherchant une réponse... Il lui sourit alors.

Pour toi, ya pas de concurrence.

Sous-entendu qu'elle n'aurait aucun mal à l'avoir si elle le voulait... ou plutôt, qu'il n'y avait pas de concurrence car il était déjà sous son charme à elle, pas aux autres, et que lorsqu'il est sous le charme de quelqu'un, il est fidèle. Sa carrière de courreur de jupons était bel et bien finie! Il craquait vraiment pour cette fille intelligente, drôle, mignonne et surtout, complètement folle dans son genre!

Alors qu'elle avait commencé une phrase, Julian tenta de la lui faire finir. Mais elle tenta d'esquiver... Il la regarda...

Okay... si tu ne veux pas me dire...

Il s'arrêta là... mais elle enchaina en ne terminant pas une deuxième phrase... deux fois en moins de 2 minutes, c'était un peu beaucoup... Elle lui sourit, elle devait sûrement espérer qu'il laisserait passer...

Ton superbe sourire ne me fera pas lâcher l'affaire cette fois... qu'est-ce que tu avais compris?! Il lui sourit gentillement... Aller, tu peux tout me dire!!

Il la regardait alors qu'elle lui disait qu'il pourrait lui faire un bisou là, sur le champ. Mais elle demanda pourquoi il voulait lui en faire un, en proclamant qu'elle n'avait rien fait de spécial. Il la regarda dans les yeux, s'avança, et lui fit un petit bisou sur la joue qu'il fit un peu comme au ralenti, histoire de pouvoir profiter un peu du parfum de la jolie blonde.

Tu n'as rien fait de spécial. Mais tu es spéciale!! C'est pour ça... C'est pas toutes les filles qui me marient avec une moche, puis avec elle-même, qui ont des enfants fictifs avec moi, un chateau en espagne, une cabane en bois...

Cette jolie fille avait un esprit mal tourné... hum hum! Bon, c'était pas grave de toutes façons... Julian aussi pouvait avoir son esprit mal placé! Mais bon, il lui avait bien précisé qu'il pensait à une soirée dvd et un dîner... que c'était pour ça qu'il lui disait qu'il préférait qu'elle vienne chez lui plutôt que chez ses voisins...

Alors je note... Inviter Kenzie-jolie pour un dîner et une soirée dvd...

Cela dit, parce qu'il espérait franchement qu'il n'était pas le seul à craquer, il enverrait Samantha dormir chez une amie... juste au cas ou la discussion viendrait sur eux, éventuellement sur eux en couple... à nouveau ses pensées s'égaraient. En pensant à Samantha, Kenzie avoua à Julian qu'elle espérait que sa petite soeur allait l'apprécier. Elle avait déjà le stress, et si la petite ne l'appréciait pas, elle ne s'en remetterait pas... il sourit, attendrit...

Elle t'aimera! J'en suis sûr... et puis si elle ne t'aime pas, je ne prendrais pas en compte son avis... il baissa la tête. Enfin... je veux dire... on verra bien... quand... euh, enfin... quand tu la rencontreras...

Mais qu'est-ce qu'il était allé dire?! Ses pensées le perturbaient tellement qu'il ne surveillait même plus ses mots! Il pensait à voix-haute! Et même le ton tragique de Kenzie ne l'avait pas empêcher de dire ce qu'il avait en tête... c'était sûr, il ne prendrait pas l'avis de sa petite soeur en compte si elle ne l'aimait pas... parce que lui... enfin... il l'aimait bien! Avec son côté impulsif... D'ailleurs, elle dit qu'elle devrait prendre des calmants avant de sortir. Elle venait de dire à Julian que le problème c'était les autres mères qui parlaient dans son dos...

Mais le truc, c'est qu'elles ne parleraient pas si ma petite soeur arrêtait de dire à tout le monde que je suis son papa! C'est un cercle vicieux... mais bon, je suis un beau papa!!!

IL fit un sourire charmeur! Qui se transforma en regard de chien enfermé en cage lorsqu'elle le cassa... [elle est parfaite dis donc!] Elle rigola en l'appelant Junior. Il haussa ses sourcils..

Junior? T'aurais pu trouver mieux franchement... et moi qui pensait que Barbie en avait dans la caboche!

Oeil pour oeil... elle lui donnait un surnom, il faisait de même! Mais très vite, la conversation en arriva à redevenir sérieuse. Eh oui, ils en étaient capables! Il lui avait avoué qu'elle faisait ressortir le meilleur de lui-même. Et il était vrai que d'habitude, il ne parlait jamais de son avenir, mais là, avec elle, il se voyait peut-être se marier un jour et avoir même des enfants... malgré l'appréhension qu'il avait. Alors qu'il passait une main sur sa joue, il croisa son regard... il fut troublé par ce qu'il y vit. Serait-ce... non... ce n'était pas possible. Elle ne pouvait pas... si! Il y voyait... une pointe... peut-être que finalement il lui plaisait! En tout cas, il aimait le croire! Se regard lui redonna confiance en lui-même. Il était bien décidé à tenter le tout pour le tout. Ajouté à ce que la jolie Kenzie lui disait, comme quoi elle était contente qu'il s'ouvre à elle et qu'il lui fasse confiance, c'était sûr, il allait tenter. En effet, il avait confiance en elle, d'ailleurs, c'était probablement la seule personne au monde à qui il se voyait confier ses secrets.

Tu n'es pas à côté de la plaque.

IL avait dit cela avec un grand sourire plein d'espoir, mais il fut prit d'un coup de stress, alors il baissa la tête. Il la releva alors et lui avoua

T'es la première personne en qui j'ai confiance... tu m'as envouté ou quoi?!

Il sourit... Si elle l'avait envouté, il ne s'en plaignait pas... au contraire...

En retombant dans le pas sérieux, Kenzie lui avait fait peur en lui disant que s'il était consentant, se serait moins rigolo pour elle. Bon, il savait qu'elle ne disait pas cela sérieusement, tout du moins, il l'espérait très fort. Mais lorsqu'elle fit son rire démoniaque
[trop fort! Il a deviné!] il sut que oui... elle plaisantait!!!

De toutes façons, tu pourrais toujours essayer, je serais plus fort que toi et j'arriverais à réfreiner tes ardeurs!!!

Il éclata de rire en disant cela. Bah quoi... il l'imaginait en petit diable essayant de... *Non! Julian! Arrête de penser!!*

Et en effet, cela lui réussissait de ne pas penser. D'agir. Sans réfléchir, il avait embrassé Kenzie. Après un moment, elle lui avait dit que c'était le meilleur moment de sa journée, mais pour lui, c'était plutôt le meilleur moment de sa semaine et puis ensuite, pour la faire taire, il l'avait à nouveau embrassée. Elle fit durer se baiser, mais Julian ne s'en plaignait pas... au contraire. C'était un moment magique pour lui. Leurs lèvres qui se touchaient, ses mains à lui sur sa taille, elle qui achevait de parcourire la distance qui les séparait en mettant ses mains derrière sa nuque en l'attirant vers elle... il aurait presque voulu que se moment dure encore et encore... mais malheufin [ptdr] leur baiser dut prendre fin. Alors qu'elle posait sa tête contre son épaule à lui, il passa une main dans ses cheveux, la faisant descendre le long de son cou. Il put sentir au passage que son coeur à elle battait aussi fort que le sien. Puis sa main attérit dans le dos de la jeune fille. Il la serra fort contre lui alors qu'elle lui dit un truc qui le fit sourire...

Je suis parfait! T'as de la chance que j'ai craqué pour toi...

Le tout pour le tout... peu lui importait maintenant... il pouvait tout lui avouer. Elle lui demanda alors si la deuxième étape de leur avenir était l'enfant... il rigola, mais en même temps, il se dit qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes, et cela le rassurait...

Oh non... on va profiter encore quelques années l'un de l'autre d'abord! L'enfant, il viendra quand on sera installés dans notre chateau... la prochaine étape, c'est que tu viennes dîner chez moi... je cuisinerai...

Elle lui demanda alors de refaire son truc pour qu'elle se taise. Il la regarda avec un petit sourire, puis il se pencha et reposa ses lèvres sur les siennes. En effet, ça la faisait taire... à la fin de ce nouveau baiser, il la regarda...

J'ai trouvé comment te faire taire! J'espère que tu seras encore plus bavarde à l'avenir... il passa une main dans ses cheveux à nouveau. D'ailleurs, moi aussi faudrait que je me taise de temps en temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mar 10 Juin - 17:08

Alors que Kenzie s'était égaré de la conversation en proposant un chateau en Espagne plutôt qu'un manoir, et en se demandant à haute voix si il allait lui refaire une phrase en Français, Julian parla justement en Français, et Kenzie fondit devant ce petit accent, à croire qu'il voulait vraiment qu'elle fasse une attaque. [mdr]

- Ok j'ai rien compris mais j'crois que je vais me mettre sérieusement au Français maintenant. Et si tu me parlais que comme ça maintenant ? Génant pour la conversation mais génial pour mes oreilles !


Elle rigola, puis elle avait aussi rajouté que 10 enfants ça le ferait pas tellement pour son ventre, ce à quoi il répondit que même après 10 enfants elle serait toujours aussi jolie, mais que forcément plus aucun gars n'oserait s'approcher d'elle. Décidément, il faisait que la complimenter en passant par divers stratagèmes, elle se demandait si c'était voulu ou totalement innocent. Tanpis elle y réfléchirait plus tard.


- Ah ba jte remercie mais bon en même temps, j'aurais pas besoin d'attirer les gars si j'ai 10 enfants et un mari.


Elle lui fit un grand sourire, et elle avait d'ailleurs rajouté que de toute façon, les 10 enfants ça serait pas vraiment possible parce qu'elle comptait profiter de son mari. Julian lui refit alors "the" sourire, devant lequel elle fondait à chaque fois. Il lui répondit qu'ils habiteraient ensemble, ce qui sous-entendait que c'était de lui qu'elle profiterait.


- Oh tu sais, si tu continues à sourire comme ça, j'veux bien profiter de toi !


Elle rigola, mais d'un côté c'était bien vrai, d'un autre, c'était peut-être un peu direct, peut-être il le prendrait vraiment au pied de la lettre et s'enfuirait en courant pour plus jamais la revoir de peur de se faire agresser... Peut-être aussi que Kenzie commençait à délirer dans son cerveau.[ptdr pk pas ^^]. Il la fit sortir de ses pensées embrouillées en disant qu'il aimait bien les brunes aussi, car elle lui avait dit que malheureusement, elle ne serait plus blonde bientôt. Il aime bien les brunes... ce qui voudrait dire qu'il aimait bien elle en fait ? Mais il rajouta bien trop vite au gout de Kenzie qui vit son espoir s'envoler tout droit vers les cieux [ptin en mode poète], que peut importe la couleur de cheveux, tant qu'elle était intelligente et qu'elle le supportait ça lui allait. A sa deuxième remarque elle sourit légèrement.


- Te supporter ? Ca fait un moment que je parle avec toi, j'vois pas en quoi tu serais insupportable.. A moins que tu fasses exprès d'être parfait devant moi pour que je parle de toi à mes copines ? Tu perds ton temps j'te garde pour moi,
elle fit un grand sourire et rajouta, enfin je veux dire j'te garde pour moi sans arrière pensée.

Et voilà encore une fois elle se laissait emporter par ses paroles et dévoilait ce qu'elle ressentait et pensait, au lieu de tourner sa langue dans sa bouche avant de parler. Et encore une fois elle utilisait des rattrapages un peu "très nuls". Tanpis, elle allait pas commencer à s'inquiéter de ce que les autres pensent d'elle alors qu'elle l'a jamais fait.. Mais en même temps, cet autre là était Julian, et pas nimporte qui. Mais après tout justement, c'était le premier concerné, et comprendra ce qu'il voudra, elle allait pas en faire tout un plat.. Au mieux, il répond positivement, au pire il s'en va..

Julian l'avait ensuite pincé gentiment en disant que lui serait incapable de lui faire mal ce à quoi Kenzie avait répondu que d'autre l'aurait fait. Il lui répondit à nouveau que lui en était incapable, qu'il ne ferait jamais de mal à une fille, et que maintenant elle le saurait. C'était pas la première fois que quelqu'un lui disait ça, mais dit par lui, ça prenait tout de suite une tournure différente. Elle ne saurait même pas expliquer pourquoi. Elle lui dit alors pour l'embêter.


- Alors ça veut dire que si je me fais attaquer par une méchante sorcière toute fripée mais ancienne championne de boxe, tu me sauveras pas ?


Elle fit une moue toute triste, et soupira théatralement.


- Tanpis, moi qui te voyais déjà comme un garde du corps, je vais devoir trouver quelqu'un d'autre.


Elle haussa les épaules, toujours avec la même tête, et regarda par terre, les mains derrière le dos, se tortillant de droite à gauche comme le font les enfants quand ils veulent quelques chose mais n'osent pas demander. [a croire que les comparaisons des enfants c'est le top du top mdr]. Puis tandis qu'il lui avait permis de le fouiller, et que Kenzie lui avait répondu que c'était pas dans ses poches qu'elle voulait fouiller mais dans sa tête, il se pencha légèrement en avant et lui dit de fouiller dans sa sombre tête. Kenzie rigola puis prit un air grave en lui posant une main sur les cheveux, et son autre main sur son front à elle, les yeux fermés, faisant mine de réfléchir intensément.


- Je vois... un petit garçon déguisé en prince charmant,
elle rouvrit un peu les yeux, tiens tu m'avais pas dit ça ! , elle rigola puis continua son cinéma, bref, je vois.. pas grand chose, faudra penser à ranger tes tiroirs mentaux.

Kenzie avait ensuite fait encore une bourde, en disant qu'elle n'aurait pas de concurrence, mais s'était rattrapé en disant que c'était les autres filles. Rattrapage totalement pas naturel du tout, tout ce qu'il y avait de plus voyant. Julian lui répondit alors que pour elle il n'y avait pas de concurrence. Elle haussa un sourcil, que voulait-il dire par là ? Elle avait bel et bien une petite idée, très légère, une idée un peu folle qui courait dans son cerveau, mais elle se dit que c'était surement un peu fou. Julian craquerait pour elle ? Elle avait forcément dû mal comprendre.


- Pas saisi, pourquoi j'aurais pas de concurrence ?


Elle avait posé sa d'une manière très curieuse, avec l'air de la fille qui cherche à savoir les secrets les plus enfouies, histoire de pas faire la fille qui n'attend qu'une seule réponse, qui ne viendrait surement pas. Puis vint le moment de ses fins de phrases manquante. Il lui avait demandait qu'est ce qu'elle voulait dire, mais elle avait esquivé à nouveau, il laissa tomber pour la première, mais insista pour la deuxième, en disant d'ailleurs que cette fois ci son superbe sourire ne marcherait pas. Cette fois ci elle pourrait pas esquiver. Tanpis, elle n'en dirait qu'une des deux.


- Ok ok, mais c'est juste parce que t'arrives à m'amadouer avec les compliments,
elle rigola, laisse moi réfléchir avec tout ça j'me souviendrais presque pas de quoi on parlait, elle fit mine de réfléchir puis rajouta sur un ton totalement innocent, ah oui, pour répondre à ma première fin de phrase je disais juste que comme ça je t'aurais juste pour moi. Un truc comme ça qui m'est passé par la tête.

Elle rigola, mais le rire sonnait un peu faux dans le fond, elle espérait qu'il ne fasse pas vraiment attention à la vraie signification de la phrase. En même temps, si elle avait été maligne, elle l'aurait tout de suite, ça aurait parrut moins suspect [ptdr c'est tout un art].

Il lui avait ensuite demandé si il pouvait lui faire un bisou surl a joue tout de suite, elle lui avait dit oui bien entendu, mais lui avait demandé pourquoi étant donné qu'elle n'avait rien fait de spécial. Il ne répondit pas tout de suite et s'approcha d'elle pour lui faire le bisou. Elle ne savait pas si c'était une impression ou quoi, mais elle avait trouvé que c'était bienlong et court en même temps. C'était officiel, elle en pinçait vraiment pour lui, elle l'avait compris depuis un petit moment déjà mais là, dès qu'il s'approchait d'elle, elle sentait son coeur faire de la corde à sauter. Il lui dit alors qu'elle n'avait rien fait de spécial, que c'était elle qui était spécial. Elle se sentit devenir toute légère, et entama un grand sourire, mais il rajouta que c'était pas tout le monde qui le mariait avec une moche, puis avec elle... C'était trop beau pour être vrai, une scène digne des plus grans romans à l'eau de rose, elle redescendit sur terre, tout en conservant quand même son sourire.


- Si c'est pour ça je comprend, il va falloir que je trouve d'autres trucs spéciaux dans ce cas, qu'est-ce que tu dirait si on avait un Side Car comme moyen de transport ? Ca serait sympa non ?


Elle rigola, prendre les choses avec humour et bonne humeur, voilà la devise de Kenzie. D'un côté, il avait peut-être casser ses rêves cette fois ci, mais les fois d'avant, ça semblait plus "vrai".. affaire à suivre.

Plus tard dans la conversation, alors que Kenzie avait fait sortir aux yeux du monde son esprit mal placé, Julian lui avait répondit qu'il pensait bien sûr à une soirée dvd et dîner. Kenzie approuva et il dit alors en faisant mine de marquer mentalement dans un calepin d'invîter Kenzie-Jolie pour une soirée DVD et dîner. Elle fronça légèrement les sourcils avec un petit air amusé.


- Et quand Julian-Charmant compte t-il inviter Kenzie-Jolie ?


*Le plus tôt possible de préférence* Et ça elle l'avait pensé tellement fort qu'elle était presque sure que Julian aurait pu entendre, voire même toute la fac qui se trouvait pourtant de l'autre côté de la route.
Puis en parlant de la petite soeur de Julian, Kenzie lui dit qu'elle espérait vraiment qu'elle l'aimera. Julian lui répondit qu'elle l'aimera, et puis que de toute façon, il ne prendrait pas son avis en compte. Il baissa ensuite la tête, et s'embrouilla un peu dans des phrases, que Kenzie ne pigea pas tout, mais saisit le principal.


- Au pire si elle m'aime pas, je l'acheterai avec des cadeaux,
elle fit une tête de petit ange et rajouta, après elle te sautera dessus en demandant quand c'est ce que Kenzie revient à la maison. Et après c'est toi qui en aura marre de me voir et d'entendre ta soeur parler de moi.

Elle rigola, elle imaginait bien la scène, même si c'était loin d'être réalisable, ça serait plutôt comique, à part la dernière partie bien sûr. Elle s'était ensuite légèrement emporté quand il parla des mères qui parlaient dans le dos, il lui dit que de toute façon, c'était un cercle vicieux, et puis il faisait un beau papa. Il lui fit à nouveau son sourire à tomber.


- Un beau papa, un beau mari, un beau sourire, beau beau beau. T'es tout beau. Je sens que je vais être jalouse de la frimousse de ta soeur, elle sera toute belle elle aussi.

Elle fit un air pas content, pas facile à faire pour elle. Elle avait ensuite cassé Julian, et quand il lui avait fait un regard de chien enfermé, elle l'avait apellé Junior. Il lui répondit qu'elle aurait pu trouvé mieux, qu'il pensait que Barbie en avait dans le ciboulot. Kenzie ouvrit de grands yeux choqués.


- Barbie !? Ca c'est vraiment mesquin.


La conversation était ensuite redevenu sérieuse, à la surprise génénale de personne [bé oui y'a personne mdr..hum], et ils s'étaient alors révélé des choses sur la confiance, et tout ça, Kenzie était en effet ravi qu'il lui confie certaines choses qu'il ne disait à personne d'autre. Mais elle rajouta qu'elle espérait ne pas être à côté de la plaque, ce à quoi il lui répondit par la négative. Il baissa automatiquement la tête, Kenzie ne comprit d'ailleurs pas, mais il la releva en lui disant que c'était la première personne en qui il avait confiance, et lui demanda si elle l'avait envouté. Si elle l'avait envouté ? Elle l'espérait en tout cas, il lui sourit et elle répondit à son sourire par un autre sourire.


- Je sais pas si je t'ai envouté mais je t'ai peut-être envoyé des ondes positives, tu sais quand j'ai fouillé dans ton cerveau,
elle rigola un peu, sérieusement, je suis contente d'être cette personne. Surtout en si peu de temps, faut croire qu'on est interconnecté.

C'était sa façon de dire qu'elle était plus que ravie, qu'ils devaient être des âmes soeurs, chose à laquelle elle croyait pas, mais en manière de parler courante, c'est ce qu'on pouvait dire. Il manquait juste la partie "sortir ensemble", mais il fallait croire que c'était bien parti. Elle n'était plus en phase de l'espérance, mais plutôt dans la phase, "j'me lance j'me lance pas, à moins qu'il se lance en premier..". Non pas qu'elle savait pertinamment que c'était gagné d'avance, mais elle voulait le croire.

Revenons ensuite dans le comique, [comique sérieux comique, ils sont trop forts xD]. Elle lui avait dit sur un ton sérieux que pour elle ce serait beaucoup moins drôle si il était consentant, rajoutant un rire pseudo démoniaque [trop fort il a trouvé xD]. Il lui répondit avant d'éclater de rire, que de toute façon il serait plus fort qu'elle et pourrait réfréner ses ardeurs. Kenzie s'approcha de lui avec un regard méchant et lui attrapa le T-Shirt faisant mine de vouloir le déchirer.


- A ta place je serais pas aussi sûr


Elle avait toujours ce regard de méchant, puis elle relacha son T-Shirt et se frotta les yeux.


- Par contre ça pique les yeux le regard de tueur.

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzie Wilton
Scream Teen - Admin Powa
Scream Teen - Admin Powa
avatar

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 28
Localisation : 64
Age : 19 ans
Option : Audiovisuel
Histoire : USA
Date d'inscription : 12/03/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
75/100  (75/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mar 10 Juin - 17:16

[LA suite lol, j'ai essayé de modifier la longueur des messages mais c'était déjà au maximum, promis la prochaine fois je raccourcis au max xD]

Après cet interlude, Kenzie et Julian étaient désormais dans leur première étape. En effet, Julian avait finalement franchi le pas en l'embrassant, et Kenzie en avait largement profité. Alors qu'ils venaient à nouveau de s'embrasser un long moment, se rapprochant et se retrouvant totalement collé l'un l'autre, et après que le baiser prit malheufin fin [je voulais le caser celui là ptdr], Kenzie avait la tête posée contre son épaule, et elle lui dit qu'elle ne lui trouvait décidément aucun défaut. Elle ne vit pas son sourire, mais dans son ton elle se doutait qu'il souriait. Elle ressera son étreinte quand il lui répondit qu'elle avait de la chance qu'il avait craqué pour elle. Elle releva la tête vers lui, repassant ses bras derrière sa nuque, le sourire aux lèvres. Rien n'aurait pu lui faire plus plaisir que ces quelques mots. Le fait de l'avoir embrassé les avait bien traduit, mais de l'entendre dire, c'était beaucoup mieux encore. Elle se leva sur la pointe des pieds pour lui faire un petit bisou au coin des lèvres et encore un peu plus pour lui chuchotter à l'oreille.


- Ca tombe bien, j'ai craqué pour toi aussi.


Elle se reposa sur ses pieds, le regardant dans les yeux. Elle lui dit ensuite que leur première étape était donc enclenché, mais espérait que la prochaine ne soit pas celle des enfants, ce qui le fit rire. Il répondit qu'ils pourraient profiter quelques années d'abord l'un de l'autre, et que l'enfant arriverait quand ils seraient dans leur chateau. C'était la première fois qu'un garçon lui parlait d'eux dans quelques années sans que ça lui fasse peur. Elle sentait que ce serait différent cette fois, ils étaient juste pareil.


- Oulà oui j'oubliais presque le chateau avec tout ça.


Elle rigola un peu et il lui dit que la prochaine étape serait le dîner, et qu'il cuisinerait.


- Ok chef. J'pourrais t'aider un peu quand même ? J'suis une bonne cuistot quand je veux bien.


Elle lui fit un grand sourire, puis elle lui demanda de lui refaire ce qu'il avait fait pour la faire taire juste avant. Il l'embrassa alors, chaque nouveau baiser lui relançait le coeur. Elle était presque sure qu'il pourrait le sentir. Il se détacha et lui dit alors qu'il avait trouvé le truc pour la faire taire, espérant qu'elle soit encore plus bavarde à l'avenir.


- J'crois que c'est fort possible ça, tu vas avoir de la matière pour me faire taire, t'en fais pas pour ça. Surtout que maintenant tu m'as sur le dos pendant un bout de temps.


Elle lui tira la langue et il lui dit alors que c'était à son tour de se taire également, après lui avoir passé une main dans les cheveux. Elle lui donna une très légère tape sur le torse en rigolant


- Profiteur !


Mais elle n'attendit pas de réponse avant de l'embrasser à son tour, posant
une main sur sa joue, l'autre resté sur le torse. Elle aurait pu resté comme ça looongtemps. Mais toutes les bonnes choses ont une fin.


- On a de la chance d'être deux grands bavards je te le dis ! Ca te dit
de bouger de ce stade d'athlétisme ? De nos jours on trouve mieux pour ce genre de choses.


Elle rigola en se détachant légèrement de lui, lui attrapant une main au passage histoire de s'amuser à tapoter dedans. [chacun son truc lol]

_________________
Ne rêves pas ta vie, vis tes rêves, et plus c'est dangereux... mieux c'est ...



CamyZol & Zigoto 4 ever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McCoy

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 32
Age : 20 ans
Option : Littérature
Sports
Date d'inscription : 03/05/2008

[|- Un peu plus sur toi -|]
Popularité:
64/100  (64/100)
Relations:
Secret:

MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   Mar 10 Juin - 20:18

Acte 1 : La France et les enfants :

Les deux jeunes parlaient depuis un moment d'un château qu'ils pourraient acheter et ou ils pourraient habiter. Kenzie demanda alors à Julian s'il allait refaire une phrase en Français, car pour elle, c'était un plaisir pour les oreilles! Bien entendu, le jeune homme ne se fit pas attendre. Ce qui pouvait faire plaisir à la jolie Kenzie était un ordre!

Tu sais, l'idée des cours de français, c'est pas une mauvaise idée! Je t'enseigne, tu apprends! [<- en français] il avait fait des gestes pour lui faire comprendre ce qu'il voulait dire. Et comme ça, dans quelques temps tu me briseras le coeur en allant draguer avec ton joli accent français toi aussi!

Bah quoi?! Malgré son ton un peu amusé, il le pensait quelque part, ça lui briserait le coeur qu'elle se serve de ce qu'il lui aurait appris pour aller draguer un autre. Surtout si c'est pour avoir 10 enfants! Non mais quel homme oserait faire 10 enfants à cette charmante jeune fille?! Ils auraient à peine le temps de profiter d'être un peu seuls... enfin... Alors qu'il lui faisait des petits compliments de façon détournée, elle le remercia. Bon, déjà, elle les avait bien entendus ses compliments. Il décida de continuer sur sa lancée.

Ah ben avec un mari comme moi, forcément, t'auras pas envie de te faire draguer!

Il attendit une seconde puis il éclata de rire l'air de dire *blagounette!* bien que se n'en soit pas une. Son rire se transforma en sourire qui, selon Kenzie, était irrésistible. Elle lui avoua alors que s'il continuait, se serait de lui qu'elle voudrait profiter.

Je ne m'en plaindrais pas... la plus jolie fille du bahut qui veut profiter de moi... what else?! [j'avais envie de la placer celle-là!]

Acte 2 : Tentative numéro un :

Eh oui. Julian sentant qu'il craquait pour la jolie demoiselle blonde aux yeux si jolis qu'il aimerait s'y noyer décida qu'il pouvait bien tenter. [poète à mes heures perdues!] Après un petit jeu ou il disait qu'il aimait bien les blondes, Kenzie lui avait rétorqué que bientôt elle serait brune. Pas grave, Julian aimait bien les brunes aussi! Mais il se dégonfla et ajouta que peut importe la couleur des cheveux, si une fille était intelligente et qu'elle le supportait, il ne ferait pas le difficile. Eh oui, Julian s'était dégonflé, mais ce n'était pas fini. Alors qu'elle lui répondait qu'il jouait à l'homme parfait face à elle pour qu'elle aille parler de lui à ses copines mais qu'elle allait le garder pour elle, Kenzie lui fit un sourire pendant lequel Julian allait entamer sa réponse. Mais avant qu'il ne puisse dire quoi que se soit, elle ajouta un petit truc à la fin de sa phrase. Comme quoi, c'était sans arrières pensées qu'elle voulait le garder pour elle toute seule.

Sans arrières pensées?! Mmh, mouais! Je ne suis pas convaincu! En faite, je suis sûr que ton but, c'est de m'emprisonner chez toi et de faire de moi ton esclave!!

Il éclata de rire. Il voulait détendre un peu l'atmosphère parce que Kenzie semblait un tout petit peu tendue. Elle disait des trucs un peu étranges, et puis elle se ratrappait. Julian commençait à penser que c'était juste des ratrappages parce qu'elle ne voulait pas avouer ce qu'elle pouvait ressentir. Tout du moins, il l'espérait.

Alors qu'ils jouaient à *pince-mi et pince-moi sont sur un bâteau*, la blague en moins, Julian avait clairement fait comprendre à Kenzie qu'il serait incapable de faire du mal à une fille. Elle joua alors la carte de la fille en détresse. Alors qu'elle faisait une petite moue juste trop mignonne, Julian lui fit un petit sourire rassurant.

Une sorcière toute fripée?! Ah ben je la met KO d'un seul coup! une seconde de silence, bien sûr que je te sauverais! Je t'ai pas dit que j'étais un bagarreur?! Sauf que je ne fais pas mal à une fille sans aucune raison, et surtout, délibérément! Alors tu peux me prendre comme garde du corps si tu le veux!

Cette fois-ci, c'était à lui d'avoir un air théâtral! Elle n'était pas la seule à savoir le faire après tout!

Acte 3 : Deuxième tentative, fouillage de tête et concurrence :

Kenzie commença à fouiller dans la tête à Julian, après que celui-ci lui ait donné sa permission. Elle posa une main sur les cheveux du jeune homme qui sentit son coeur s'emballer un peu. La tête qu'elle faisait était juste adorable. Elle avait les yeux fermés, et si elle ne les avait pas rouverts si rapidement, Julian aurait peut-être trouvé le courage de s'avancer et... enfin, toujours est-il qu'il n'a pas osé, ou plutôt, qu'elle a reprit la parole un peu trop vite. Un peu décontenancé, il lui répondit.

Ah, t'as dû te tromper de petit garçon. Je ne me suis jamais déguisé en prince charmant. Malheureusement, il était trop occupé à éviter son père. Mais ce n'est pas de ma faute si tu ne sait pas fouiller dans ma tête! Je pense que le plus simple, c'est que tu demandes, et je te répondrai en cherchant dans mes tiroirs mentaux!

Dans cette deuxième tentative, Julian avait répondu à la remarque de Kenzie en lui disant qu'elle n'avait pas de concurrence pour l'avoir. Il la regarda qui haussait un sourcil, l'air interrogateur. Elle lui posa alors LA question qu'il aurait préféré éviter, de peur d'être trop direct, ou de se dégonfler à nouveau. Mais il prit son courage à deux mains et il lui répondit de la façon la plus simple possible.

Je pense que tu commences à te douter...

Il baissa cependant la tête. Ce n'était pas qu'il avait peur ni quoi que se soit, c'était plutôt qu'il espérait. Mais de toutes façons, quelque soit la réponse de la jolie Kenzie, il serait vite fixé.

Acte 3 : Un pas de plus :

Ah, les phrases manquantes de la jeune fille! Il en avait laissé passé une, mais pas la deuxième! Il insista pour qu'elle lui explique, ce qu'elle fit. Elle l'aurait pour elle toute seule. Ses mots résonnèrent dans la tête à Julian. Il décida de faire un pas de plus en direction de ce qui pourrait être le début le plus difficile d'une possible relation qu'il pourrait avoir avec elle. Cependant, il ne voulait pas être trop direct.

M'avoir pour toi toute seule... ok...

Il hocha la tête comme pour acquiesser. Il ne voulait pas la mettre mal à l'aise. Tout comme il ne voulait pas la mettre mal à l'aise avec son bisou sur la joue. Bon, okay, il s'était un peu attardé lorsqu'il le lui fit, mais qui sait s'il aurait à nouveau une telle occasion?! Il en profita pour sentir son doux parfum unique. Si elle savait...! Son coeur battait fort, il aurait presque voulu déraper et l'embrasser pour de vrai. Mais il ne voulait pas qu'elle parte en courant, l'ayant giflé au préalable.

Un side car?! Pourquoi pas! Ou alors une soucoupe volante?! Comme ça, je t'emmènerais tout là-haut!

Il pointa le ciel avec son doigt et c'est alors qu'il vit que sa main tremblait. Se bisou sur la joue de Kenzie laissait sa trace, il en était encore tout chamboulé. Mais il se calma bien vite. Après tout, il fallait bien qu'il reprenne ses esprits! Elle lui demanda quand est-ce qu'il comptait l'inviter à dîner. Il la regarda et il cru lire sur le visage de Kenzie une pointe d'impatience, comme si elle voulait qu'il l'invite le plus tôt possible. Il lui fit un sourire.

Pourquoi pas ce soir?! Ah moins que tu n'aies quelque chose de prévu, ce que je comprendrais... après tout, c'est décidé tellement à la dernière minute que...

Il s'arrêta de parler. Voilà que maintenant, il se transformait en moulin à paroles...
Acte 4 : Petite soeur, beau papa et Barbie :

Acheter Samantha avec des cadeaux?! Elle avait beaucoup d'espoir cette Kenzie! Il ne connaissait pas du tout le phénomène! Cette gamine ne devait pas être humaine tellement elle était différente des autres enfants! Elle n'aimait pas plus que ça les jouets, ni le rose... pour le plus grand bonheur de Julian cela dit en passant!

Oh, elle ne se laissera pas acheter! Mais ne t'en fais pas. Je suis persuadé qu'elle va t'adorer, tout comme son grand frère. Donc ne t'en fais pas, je ne me lasserais pas de te voir!!

Oui, c'était sûr, Samantha allait l'adorer! Elle était gentille et rigolote, qui pourrait ne pas l'adorer?! Même avec sa tête faussement fâchée, elle était adorable! Eh oui, elle pensait qu'elle allait être jalouse de la frimousse de la petite soeur de Julian.

Si tu veux, je te montrerai une photo. Il baissa la tête d'un air théâtral, j'avoue! J'ai une photo de ma petite soeur dans mon agenda!

Eh oui. Il l'adorait! Si une fille voulait avoir une chance avec lui, il fallait accepter le fait que sa petite soeur était très présente dans sa vie, et pour causes, Julian était son tuteur légal! Mais apparemment, ce n'était rien de très grave pour Kenzie, elle avait l'air impatiente de connaître la petite démonne! Enfin, la jolie blonde faisait encore sa tête fachée, mais elle passa bien vite à l'air choqué lorsque Julian la surnomma Barbie...

Bah quoi?! Hey, c'est la plus fameuse des poupées!

Acte 5 : Un peu de sérieux ne fait de mal à personne :

Eh oui, Julian et Kenzie étaient capables d'être sérieux pendant quelques minutes quand même! Ils parlaient confiance, et c'est avec un peu de difficulté que Julian avoua à Kenzie que c'était une des seules personnes à qui il avait osé faire confiance à ce jour, lui demandant au passage si elle l'avait envouté. Julian connaissait la réponse : oui, elle l'avait totalement envouté. Mais celle que formula Kenzie était toute autre. Elle s'était contentée de lui envoyer des ondes positives. Il sourit en entendant cela. Mais elle ajouta avec un air plus sérieux qu'elle était contente d'être LA personne.

Moi aussi. T'es la seule à Chicago qui sait un peu ce que j'ai vécu. On est plus qu'interconnectés je crois. On doit être des âmes soeurs ou un truc du genre... inexplicable quoi!

Oui, elle savait un peu ce par quoi il était passé, mais elle ne savait pas tout pour le moment. Même s'il se sentait en confiance avec elle, il préférait ne pas tout lui dire tout de suite. Et même s'il ne pouvait pas expliquer ce qu'il y avait entre eux, il était content que cela se passe, et surtout, avec elle. Cette petite Kenzie, petite par la taille, mais uniquement par sa taille, parce que du reste, c'était une grande! [mdr!!!] D'ailleurs, elle tenta de le lui prouver. Petit rappel des faits, elle l'avait menacé de le violer sur place en disant que s'il était consentant, se serait moins drôle. Son petit rire démoniaque ne faisait pas peur à Julian, ni le regard méchant qu'elle essaya de faire ensuite en lui attrappant son t-shirt. Il posa ses mains sur les poignets de la jeune fille en riant.

Oh, je suis sûr! Je serais plus fort que toi!

Il la lâcha et à son tour, elle lâcha son t-shirt. Ah oui, ça pique les yeux??? Il la regarda avec un sourire amusé.

Acte 6 : *Je me lance!* :

Après de multiples hésitations, Julian s'était lancé et avait embrassé Kenzie. Cette dernière ne le repoussa pas, à son grand soulagement. Après plusieurs autres baisers, et une forte étreinte, il lui avoua qu'il avait craqué pour elle. Son coeur battait à tout rompre, et il vit la jolie Kenzie se mettre sur la pointe des pieds, lui déposer un bisou au coin des lèvres et lui murmurrer à l'oreille qu'elle aussi avait craqué pour lui. Il sourit en entendant ses mots, et alors qu'elle se reposait, il continua de la regarder dans ses magnifiques yeux.
Ils commencèrent alors à discuter de la seconde étape, la première étant passée, ou en train de passer. Le dîner. Il voulait l'aider. Mouais, pourquoi pas?! Après tout, si elle se retrouve avec de la sauce tomate *accidentellement* sur les lèvres, faudrait bien y nettoyer!
[mdr, je regarde trop de films...]

Okay, tu pourras m'aider un petit peu!

Alors qu'elle lui avait fait comprendre que pour la faire taire, il suffisait de l'embrasser, il lui rétorqua qu'il espérait qu'elle serait toujours aussi bavarde. Mais il savait très bien que oui, elle le serait! Mais elle lui confirma de suite, en ajoutant qu'il l'avait sur le dos pour un moment. Il fit une tête surprise, et d'une main, tapota son dos.

Waow! T'es super légère alors! Je ne t'ai même pas senti grimper sur mon dos!

Et il lui demanda de le faire taire. Elle en profita pour tripoter son torse, en lui disant que c'était un profiteur... bah, elle avait fait la même chose cela dit en passant!!! Mais il savait très bien qu'il ne fallait pas répondre, car elle allait quand même le faire taire! Après ce nouveau baiser, ou il en profita pour mettre ses deux mains sur les reins de la jeune fille, elle lui proposa de partir du stade.

Je vous suis belle demoiselle!!!

Elle commença à s'amuser à tapoter dans la main de Julian. Mais il ne l'entendait pas de cette oreille là. Il l'attrappa par la taille et la fit voler en l'air, la ratrappant dans ses bras, un peu comme dans les films. Bah oui, il est plus grand et plus fort qu'elle! Pratique cela dit en passant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le Stade [PV Julian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le Stade [PV Julian]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» invitation dans un stade de 54300 places
» Julian - Comme un poisson dans l'eau ^^
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago Blood :: • L'Université • :: Le Stade et Gymnase-
Sauter vers: